Aller au contenu principal

Le Sival fait place à l’agriculture de demain

La 31e édition du salon Sival se tiendra du 17 au 19 janvier au Parc des Expos d’Angers, dans le cadre de la Plants Week.

De gauche à droite : Bruno Dupont, président du Sival, Emmanuel Capus, président d’Angers Expo Congrès et adjoint au maire d’Angers et Jacques-Antoine Cesbron, président de Végépolys.
De gauche à droite : Bruno Dupont, président du Sival, Emmanuel Capus, président d’Angers Expo Congrès et adjoint au maire d’Angers et Jacques-Antoine Cesbron, président de Végépolys.
© S.H.

Une application pour prévoir l’évolution de la maturité du cabernet franc, un robot de désherbage mécanique pour les légumes en planche, un carrousel de culture vertical adapté au milieu urbain… Ces nouveautés illustrent l’évolution d’un salon qui fait toute sa place à l’agriculture de demain. La 31e édition, qui se tiendra du mardi 17 au jeudi 19 janvier, s’annonce riche en échanges. Toujours plus d’exposants, toujours davantage de visiteurs. Le Parc des Expos accueillera 620 exposants, dans un espace encore agrandi. Le salon s’est étendu de 1 500 m2 en 2014 avec le nouvel espace Ardésia. Il gagne, en 2017, 300 m2 supplémentaires dédiés à un show room extérieur. Signe de l’attractivité du salon, « 15 % des exposants sont nouveaux », souligne Emmanuel Capus, président d’Angers Expo Congrès. Quant aux visiteurs, ils étaient 20 133 en 2015, 22 244 en 2016, combien en 2017 ?
Plutôt confiant quant à la conjoncture en fruits et légumes notamment, avec une saison qui se termine « sans turbulences particulières », le président du salon Bruno Dupont se félicite de la « dynamique » retrouvée du concours Sival Innovation.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Agathe Raimbert est installée en son nom et est salariée de son conjoint sur une exploitation bovin viande à Saint-Pierre-de-Maillé.
Une agricultrice candidate aux Européennes
Elles ont lieu dans un peu plus de 4 mois, mais les élections européennes ne soulèvent pas un entrain important. Dans la Vienne,…
Johnny et Thierry Boisson partagent la même impression sur la complexité administrative.
"Toujours des craintes pour l'avenir de l'exploitation"
Les manifestations agricoles de ces dernières semaines ont montré une complexité administrative et une dépendance à la Pac qui n'…
Estelle et Pascal Giraudeau fabriquent des pâtes et de la farine avec le blé, tendre et dur, produit sur l'exploitation.
Avec un bon blé, on fait des bonnes pâtes
À la recherche de valeur ajoutée sur leur production de blé, Pascal et Estelle Giraudeau ont décidé de faire de la farine, et des…
"Ce qui me ronge le plus le matin, c'est de m'assurer que je vais bien pouvoir régler telle ou telle facture", confie Sébastien Martin.
Ovins : "Je n'arrive pas à dégager un revenu"

Jeune installé dans la Vienne, Sébastien Martin est venu pour la première fois manifester. Originaire de Belgique, cet éleveur…

Blocages des cinq principaux Leclerc des Deux-Sèvres pour réclamer de la transparence

Toute la journée du 23 février, les tracteurs de la Fnsea 79 et de JA 79 ont bloqué les accès aux parkings des magasins…

Jason Morisson installe son food-truck quatre soirs chaque semaine à Claix, Champniers, Soyaux et Linars.
Rainbow Burger sublime les goûts et les couleurs 
Jason Morisson a créé en octobre 2022 son food-truck de burgers faits avec des produits charentais. 
Publicité