Aller au contenu principal

Maïs
Le prix du grain fixe celui du maïs ensilage

Le prix du maïs ensilage sur pieds doit être déterminé par parité avec le prix du maïs grain. Ce dernier évolue à la hausse et les transactions doivent en tenir compte.

L’objectif du prix de parité est de déterminer le prix de vente du maïs sur pieds apportant la même marge que la vente en grains. Les frais de récolte, de transport et de broyage des fanes, non engagés par le vendeur sont déduits du produit grain. L’acheteur réalise la récolte de l’ensilage. Si ce n’est pas le cas, le coût forfaitaire est évalué à 25€ par tonne. Le prix prendra en compte également le rendement grain pour le rapport plante entière. En effet, les rendements élevés possèdent plus de grains. Ainsi pour un même prix de maïs grain, le prix du maïs ensilage s’accroît quand le rendement grain augmente. Dans un contexte fourrager extrêmement tendu, ce prix constitue la valeur la plus équitable. A noter qu’il est préférable d’acheter à la tonne de matière sèche et non à l’hectare, le rendement pouvant révéler des surprises.  Cela nécessite d’estimer  ce tonnage avec pesée des remorques, mesure de la matière sèche, cubage du silo acheté. 

Un ensilage tassé  représente en moyenne 200 kg de MS par m3. Un ensilage dans la remorque à la sortie du champ pèse 100 kg de MS par m3. 

Il faut aussi laisser une bande témoin récoltée en grains avec pesée géométrique.

Enfin, dans le cas de maïs pénalisés par la sécheresse avec peu de grains, une analyse alimentaire est recommandée. Le prix du maïs sera négocié à la baisse dans les mêmes proportions. Un maïs à 0,73 UFV (mauvaises conditions de végétation) équivaut à une baisse de 10% par rapport à un maïs standard à 0,81 UFV.

 

Calculer le prix de parité 

La cotation du maïs grain à La Pallice s’établit à 209 € /t (Agri79 du 24/09/2010). Ainsi le prix espéré net de marge et de séchage pourrait être de 160 €. Mais le dernier prix à prendre en compte sera celui payé par l’organisme collecteur en octobre-novembre. Exemple : pour un prix à la récolte du grain de 160 €/t net de séchage et un rendement espéré de 80 q/ha sec, le prix de parité est de 91 €/tMS d’ensilage.


EUMOXTWC_0.pdf (21.19 Ko)
Légende
Prix du maïs
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

L'atelier des 6 Vallées réunit des producteurs de la Vienne et des Deux-Sèvres.
L'Atelier des Vallées prend forme
L'atelier collectif de découpe et de transformation de produits locaux des Vallées devrait voir le jour début 2026 à Coulombiers…
Les membres du syndicat de la race Limousine des Deux-Sèvres ont acté une présidence partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault.
Deux présidents pour la Limousine

La présidence du syndicat deux-sévrien de la Limousine est désormais partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault, un…

Baptiste Conreaux amène les commandes de fruits, légumes, jus et œufs à la porte de ses clients.
Des produits locaux livrés à domicile

Si la demande de livraison de fruits et légumes locaux était forte pendant la crise sanitaire, elle s'est bien estompée ces…

Laurette Didière vient de créer son agence Charentes In Flow.
Découverte touristique sur-mesure des Charentes
Laurette Didière créé une agence de tourisme réceptive : Charentes In Flow.
La Chambre d'agriculture de Charente (représentée par son président Christian Daniau) a porté le dossier pour tout le Poitou-Charentes. Aux manettes : le service Environnement, dirigé par Audrey Triniol.
La MAEC zone intermédiaire financée en intégralité
Tous les agriculteurs éligibles à la mesure agro-environnementale et climatique "zone intermédiaire en Poitou-Charentes", qui en…
Guillaume Roux et Cassandra Bœuf veillent sur leurs escargots.
Nouveaux anges gardiens pour les cagouilles
Cassandra Bœuf et Guillaume Roux ont repris la Cagouille charentaise, à Mons. L'exploitation hélicicole va déménager dans les…
Publicité