Aller au contenu principal

Space
Le Premier ministre n’est pas parvenu à rassurer le monde de l’élevage

La visite au Space de Jean-Marc Ayrault ne s’est pas vraiment passée comme prévu. Il a été accueilli par les huées et sifflets des éleveurs. Son discours s’est voulu rassurant mais n’a pas vraiment répondu à toutes les questions des agriculteurs.

Jean-Marc Ayrault à la tribune du Space 2013 à Rennes.
Jean-Marc Ayrault à la tribune du Space 2013 à Rennes.
© Actuagri

Dès son arrivée à l'aéroport de Rennes le 12 septembre dans l’après-midi, Jean-Marc Ayrault a dû faire face au malaise des agriculteurs et des salariés de l’industrie avicole. Pendant près d’une demi-heure, le Comité de liaison interprofessionnel de la filière volailles de chair française s’est entretenu avec lui. Jean-Marc Ayrault leur a assuré qu’il allait déposer un recours au fonds contre la décision de la Commission européenne de suspendre les restitutions. Il s’est également engagé à ce qu’un soutien d’urgence soit mis en place pour les accouveurs et les organisations de producteurs impactés par la fin des restitutions à l’export. « Nous attendons désormais du concret », a fait valoir Michel Prugue, le président de la Confédération française de l’aviculture (CFA) qui se dit plutôt satisfait de cette rencontre. Suite à ce rendez-vous, les représentants des entreprises Gad, Doux et Tilly-Sabco l'ont intercepté. C'est donc avec plus de deux heures de retard que le Premier ministre a commencé sa visite sous les huées des éleveurs. La visite du Space a été écourtée et il n’a pas pris le temps de passer devant près de 1 500 salariés, éleveurs de la filière volailles mais aussi élus locaux qui avaient organisé une chaîne humaine “pacifique”. “C’est une erreur monumentale”, a lancé Michel Prugue.

Lire la suite dans Agri 79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Un enrobé végétal sur une portion de route en Deux-Sèvres

C’est un chantier un peu particulier qui s’est déroulé la semaine dernière dans la zone d’activité de l’…

Salarié agricole à Augé, Loïs a combattu les feux en Gironde
Depuis le 18 juillet, une vingtaine de sapeurs-pompiers deux-sévriens, volontaires et professionnels, partent toutes les 72 h en…
Quand les ovins cohabitent avec les arbres
Le concours national Graines d’agriculteurs est organisé par Terres Innovantes, le fonds de dotation de Jeunes Agriculteurs. Il…
Vente aux enchères : « Du jamais vu en Rouge de l’Ouest »

Des prix moyens à 930 € le bélier et trois top prix à plus de 2 500 €, même les plus anciens éleveurs de Rouge de l’Ouest n’…

Des produits locaux, mis en conserve localement
Avec « la Conserverie du Moulin », Axel Patissous a lancé la commercialisation de ses rillettes de porc, de poulet et de plats…
« La modulation des doses est une innovation majeure pour l’agriculture »
Au Gaec la Roche Ruffin, à Pamproux, la modulation des apports d’intrants est entrée dans les pratiques depuis 2018 avec l’…
Publicité