Aller au contenu principal

Le Pineau des Charentes : quatre siècles et toujours jeune

Chaque semaine, nous vous proposons de découvrir un produit typique d'un département de la Nouvelle-Aquitaine. Aujourd'hui, le Pineau des Charentes (17).

Le Pineau des Charentes est un « vin de liqueur » et se range au rayon des Macvin du Jura ou encore du Floch de Gascogne. 80 000 hectolitres ont été produits en 2017.
Le Pineau des Charentes est un « vin de liqueur » et se range au rayon des Macvin du Jura ou encore du Floch de Gascogne. 80 000 hectolitres ont été produits en 2017.
© N.C.

Il aura suffi d'une erreur, celle de verser du cognac dans un fût de vin blanc charentais, et l'apéritif était né. La vigne, présente depuis les Romains, dont on dit qu'ils appréciaient les élixirs charentais, donne au moins trois produits dans ce vignoble de 78 000 ha sur les deux départements des Charentes : le cognac, le Pineau et des vins de pays.

« Après l'anonymat de l'âge industriel au XXe siècle, le commerce du Pineau émerge peu à peu, résume le géographe Gilles Bernard. Les ventes dans les villes balnéaires de la côte de Beauté remontent au lendemain de la Première guerre mondiale ». Les expositions de Marseille et de Nantes amènent une nouvelle notoriété et une nouvelle clientèle. À Saintes, l'office de tourisme en fait un produit d'appel local pour « les chaudes soirées d'été ».

Toujours en concurrence face au géant cognac, le Pineau, le Poulidor de la production viticole charentaise, cherche alors de nouvelles marques dans les apéritifs. Quand survient la crise du cognac dans les années 90, le Pineau joue sa carte.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Exploitants et chefs d’entreprise face à l’incertitude de la reprise d’activité
Les éleveurs désœuvrés cherchent une activité pour ne pas broyer du noir. Les entreprises de l’aval mettent au chômage partiel…
Travail du sol: 4 étudiants présentent différentes techniques
Un groupe d’étudiants en 2e année de BTS Acse, au lycée agricole de Venours, ont récemment organisé une démonstration de…
Le printemps à la Ferme fait son retour
Après deux années sans portes ouvertes, en raison de la crise sanitaire, les agriculteurs du réseau Bienvenue à la Ferme…
Le repas 100% deux-sévrien des JA 79 se prépare

Le repas des Jeunes Agriculteurs des Deux-Sèvres aura lieu le samedi 21 mai. « Après les nombreux retours…

À Beauvoir-sur-Niort, Olésia et Irina ont trouvé refuge
Accueillies par Jean-Claude Aubineau et sa sœur Marité Sage, Olésia, Irina et sa fille Arina sont arrivées à la mi-mars. Loin de…
La première race allaitante du département confirme ses atouts
Le syndicat départemental de la race charolaise, réuni en assemblée générale le 10 mai à Bressuire, accueille trois nouveaux…
Publicité