Aller au contenu principal

Le Pineau des Charentes : quatre siècles et toujours jeune

Chaque semaine, nous vous proposons de découvrir un produit typique d'un département de la Nouvelle-Aquitaine. Aujourd'hui, le Pineau des Charentes (17).

Le Pineau des Charentes est un « vin de liqueur » et se range au rayon des Macvin du Jura ou encore du Floch de Gascogne. 80 000 hectolitres ont été produits en 2017.
Le Pineau des Charentes est un « vin de liqueur » et se range au rayon des Macvin du Jura ou encore du Floch de Gascogne. 80 000 hectolitres ont été produits en 2017.
© N.C.

Il aura suffi d'une erreur, celle de verser du cognac dans un fût de vin blanc charentais, et l'apéritif était né. La vigne, présente depuis les Romains, dont on dit qu'ils appréciaient les élixirs charentais, donne au moins trois produits dans ce vignoble de 78 000 ha sur les deux départements des Charentes : le cognac, le Pineau et des vins de pays.

« Après l'anonymat de l'âge industriel au XXe siècle, le commerce du Pineau émerge peu à peu, résume le géographe Gilles Bernard. Les ventes dans les villes balnéaires de la côte de Beauté remontent au lendemain de la Première guerre mondiale ». Les expositions de Marseille et de Nantes amènent une nouvelle notoriété et une nouvelle clientèle. À Saintes, l'office de tourisme en fait un produit d'appel local pour « les chaudes soirées d'été ».

Toujours en concurrence face au géant cognac, le Pineau, le Poulidor de la production viticole charentaise, cherche alors de nouvelles marques dans les apéritifs. Quand survient la crise du cognac dans les années 90, le Pineau joue sa carte.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

« On n’élève pas des animaux pour l’équarrissage »
Jeudi 13 janvier, la fédération des chasseurs et la chambre d’agriculture organisaient un point presse sur le renard. L’enjeu :…
Ambiance Terre : le plus gros événement agricole en Deux-Sèvres s’organise

Nouvelle année et nouvel essai pour reprogrammer Ambiance Terre, l’événement de promotion des métiers agricoles…

Il construit lui-même son semoir en semis direct
Polyculteur éleveur à Vérines (17), Jérôme Rivasseau n'a pas été suivi par sa Cuma pour s’équiper d’un semoir en semis direct. Qu…
La Fnsea 79 va lancer sa société dédiée au photovoltaïque
Avec l’intention de répondre aux besoins exprimés par ses adhérents, mais aussi par des agriculteurs voulant compléter leurs…
Des vaches Angus pour valoriser les prairies gâtinaises
Le 2 décembre, le Sertad (syndicat des eaux) et Bio Nouvelle-Aquitaine animaient une rencontre à l’EARL des Bouchauds, à Saint-…
Miniatures agricoles : petite échelle mais grande passion
À l’approche de Noël, les concessions de matériels agricoles mettent les jouets à l’honneur sous le sapin. Les tracteurs et…
Publicité