Aller au contenu principal

Le périmètre des zones de surveillance n’est pas remis en cause

La présence d’anticorps chez certains animaux a conduit à l’abattage de 5 200 canards à Prahecq. La pression reste forte mais aucun nouveau cas (*) n’a été diagnostiqué depuis le 23 février. Le processus visant la levée des zones se poursuit.

L’abattage du cheptel à Prahecq ne renforce pas les mesures administratives applicables en Deux-Sèvres
L’abattage du cheptel à Prahecq ne renforce pas les mesures administratives applicables en Deux-Sèvres
© C.P.

Pour lever le dispositif administratif que sont les zones de surveillances en Deux-Sèvres, la DDCSPP procède à des analyses sur le terrain. « Tous les élevages de palmipèdes sont enquêtés dans les secteurs concernés (voir Agri 79 du 3 mars). Un pourcentage d’ateliers de volailles également. Seule l’absence du virus conduira la DGAL à assouplir les règles », explique Claire Villedary, chef de pôle à la DDCSPP.
Ces dernières semaines, les vétérinaires sanitaires effectuent les sérologies et virologies dans les élevages ciblés par la DGAL. Progressivement, les résultats rentrent. Et comme à Prahecq, sur l’exploitation dans laquelle vendredi 10 mars 5 200 canards prêts à gaver ont été abattues, ils peuvent révéler le passage du virus dans les exploitations. « Effectivement, ici, la présence d’anticorps dans le sang des animaux prélevés a confirmé cette réalité, expliquent les services de l’État. Les sérologies ont identifié un sous type H5 sujet, comme le H7, du programme d’abattage visant l’éradication. « La présence d’anticorps ne certifie pas que le virus est encore présent. Mais, ne pouvant effectuer des écouvillons sur l’ensemble des animaux, et compte tenu de la pression virale supposée dans l’environnement de l’élevage, l’abattage est requis ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

L'atelier des 6 Vallées réunit des producteurs de la Vienne et des Deux-Sèvres.
L'Atelier des Vallées prend forme
L'atelier collectif de découpe et de transformation de produits locaux des Vallées devrait voir le jour début 2026 à Coulombiers…
Les membres du syndicat de la race Limousine des Deux-Sèvres ont acté une présidence partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault.
Deux présidents pour la Limousine

La présidence du syndicat deux-sévrien de la Limousine est désormais partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault, un…

Laurette Didière vient de créer son agence Charentes In Flow.
Découverte touristique sur-mesure des Charentes
Laurette Didière créé une agence de tourisme réceptive : Charentes In Flow.
Baptiste Conreaux amène les commandes de fruits, légumes, jus et œufs à la porte de ses clients.
Des produits locaux livrés à domicile

Si la demande de livraison de fruits et légumes locaux était forte pendant la crise sanitaire, elle s'est bien estompée ces…

Guillaume Roux et Cassandra Bœuf veillent sur leurs escargots.
Nouveaux anges gardiens pour les cagouilles
Cassandra Bœuf et Guillaume Roux ont repris la Cagouille charentaise, à Mons. L'exploitation hélicicole va déménager dans les…
La taille des haies est finalement autorisée jusqu'au 15 avril inclus.
Un mois de plus pour tailler les haies

Suite aux pluies importantes de ces dernières semaines, qui ont rendu de nombreuses parcelles inaccessibles, la date d'…

Publicité