Aller au contenu principal

Transmission
Le Pays mellois se veut partenaire des entrepreneurs

Mobilisation générale autour de la transmission d’entreprise en Pays mellois où 750 agriculteurs, artisans, commerçants ont plus de 55 ans. La collectivité territoriale et les chambres consulaires s’associent pour sensibiliser les cédants.

La proportion des chefs d’exploitations qui passent le cap de la cinquantaine flirte avec les 40%.
La proportion des chefs d’exploitations qui passent le cap de la cinquantaine flirte avec les 40%.
© Jérôme Chabanne

Le dynamisme économique de l’agriculture passera par le maintien dans les territoires des moyens de production. La chambre d’agriculture, la Safer, la MSA se saisissent du dossier. Le renouvellement des générations d’agriculteurs est crucial. D’autant plus lorsque la proportion des chefs d’exploitations qui passent le cap de la cinquantaine flirte avec les 40%.  
Une telle pyramide des âges force les organisations professionnelles à se mobiliser. Dans le Mellois, le Pays considère le sujet avec attention. Un travail qui va au-delà du seul domaine agricole est conduit. La transmission des entreprises est également un sujet central pour les collectivités territoriales. « En Pays mellois, nous avons recensé 750 chefs d’entreprise de plus de 55 ans, tout secteur confondu. 450 sont des chefs d’exploitation d’agricole. Les 300 restants se divisent par moitié entre le secteur de l’industrie et du commerce et le secteur de l’artisanat », détaille Patrick Sudre, coordinateur économique au Pays mellois.
Dans le cadre de sa stratégie d’ancrage territorial, le Pays se positionne comme un partenaire des entrepreneurs. « Si à chaque création d’entreprise le porteur de projet prend conscience que notre collectivité l’accompagnera, l’assistera volontiers dans le développement de son activité, alors, nous faisons le pari qu’il s’installera ici durablement. »
Pour créer cette relation de confiance, le Pays se repose sur les chambres consulaires. Le développement n’est pas l’affaire de certains. Seule une mobilisation générale et transversale permettra d’asseoir une dynamique économique vertueuse. Cet engagement de tous les acteurs conduit notamment à la co-organisation de journées autour de la transmission des entreprises. Lundi 2 juin, dans la salle des fêtes de Saint-Martin-lès-Melle, des entretiens individuels avec un banquier, un expert-comptable, un notaire, un conseiller RSI ou MSA, la Safer, un cabinet d’affaire, le réseau Inpact, devaient permettre aux futurs cédants d’ouvrir la page de la transmission.
« Il s’agit de multiplier les actions de sensibilisation. Au terme de cette journée, nous espérons avoir sensibilisé de nouveau cédants à l’intérêt que leur outil peut représenter pour des gens motivés par l’aventure de l’entrepreneuriat », notre Patrick Sudre.               

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

L'atelier des 6 Vallées réunit des producteurs de la Vienne et des Deux-Sèvres.
L'Atelier des Vallées prend forme
L'atelier collectif de découpe et de transformation de produits locaux des Vallées devrait voir le jour début 2026 à Coulombiers…
Les membres du syndicat de la race Limousine des Deux-Sèvres ont acté une présidence partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault.
Deux présidents pour la Limousine

La présidence du syndicat deux-sévrien de la Limousine est désormais partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault, un…

Baptiste Conreaux amène les commandes de fruits, légumes, jus et œufs à la porte de ses clients.
Des produits locaux livrés à domicile

Si la demande de livraison de fruits et légumes locaux était forte pendant la crise sanitaire, elle s'est bien estompée ces…

Laurette Didière vient de créer son agence Charentes In Flow.
Découverte touristique sur-mesure des Charentes
Laurette Didière créé une agence de tourisme réceptive : Charentes In Flow.
La Chambre d'agriculture de Charente (représentée par son président Christian Daniau) a porté le dossier pour tout le Poitou-Charentes. Aux manettes : le service Environnement, dirigé par Audrey Triniol.
La MAEC zone intermédiaire financée en intégralité
Tous les agriculteurs éligibles à la mesure agro-environnementale et climatique "zone intermédiaire en Poitou-Charentes", qui en…
Guillaume Roux et Cassandra Bœuf veillent sur leurs escargots.
Nouveaux anges gardiens pour les cagouilles
Cassandra Bœuf et Guillaume Roux ont repris la Cagouille charentaise, à Mons. L'exploitation hélicicole va déménager dans les…
Publicité