Aller au contenu principal

Le numérique au service des entreprises

Le Crédit Agricole Charente-Périgord organisait le 28 juin la 4e édition de ses rendez-vous du territoire.

De gauche à droite : Aurélien Lassoudière, Catherine Galvez, Gilles Babinet et Hervé Flambard.

La révolution numérique, entamée il y a soixante ans, a suivi l’énoncé de la loi de Moore. À l’origine du micro-processeur, Gordon E. Moore, co-fondateur de la firme Intel, prédisait en 1965 que la puissance des micro-processeurs doubleraient tous les 18 mois. Depuis, les technologies ont toujours évolué, devenant toujours plus véloces, de plus en plus efficaces. « Les PME ont été les premières à s’équiper de machines numériques pour réussir des tâches comptables fastidieuses, décrit Gilles Babinet, spécialiste du numérique. L’apparition d’internet dans les années 1990 a accéléré ce phénomène ».

Inclusion

« Pour nous, la digitalisation a commencé dans les années 2000 avec l’arrivée d’Amazon, raconte Hervé Flambard, de Coop Atlantique (siège à Saintes, distribution, 1,07 milliard d’euros de chiffre d’affaires, 180 magasins à l’enseigne U). De nouvelles enseignes d’e-commerce sont arrivées, en nous prenant de court. Nous avons essayé de rattraper notre retard. Actuellement, le drive représente 10 % de nos ventes, et c’est une activité poussée par le numérique. Nous souhaitons diminuer nos prospectus, lutter contre ce gaspillage, et diffuser des contenus numériques à la place. À l’avenir, nous aimerions travailler sur la prédiction nos ventes ». Selon lui, le virtuel ne menace pas les magasins physiques : « La digitalisation n’empêche pas les clients de vouloir parcourir les allées de nos supermarchés. Quand on s’occupe bien du client, il revient ».


La banque a aussi su évoluer vers le numérique. « La digitalisation doit être au service de nos clients, indique Catherine Galvez, directrice générale du Crédit Agricole Charente-Périgord. Nous sommes une banque ouverte, qui prône l’inclusion numérique. Nos services digitaux complètent notre conseil de proximité. Nous maintenons nos 95 points de vente sur le territoire. L’application Ma Banque compte plus de 9 millions de clients à l’échelle nationale ».

Le numérique permet aussi à la banque de réduire son empreinte environnementale : « Nous avons réduit nos impressions papier, de 45 à 35 tonnes. Nous sommes engagés avec les autres banques dans le dispositif Net Zéro, visant la neutralité carbone à l’horizon 2050, décrit Catherine Galvez. Nous travaillons sur nos financements les plus émissifs, afin de les diminuer ».


Autre exemple de digitalisation, chez LM Soleil (Saint-Fraigne, photovoltaïque, 80 collaborateurs, 25 millions d’euros de chiffre d’affaires) : « La digitalisation a commencé après le moratoire de 2013. Notre marché est devenu financier. Nous avons dû intégrer de nouvelles compétences (foncier, raccordement…). Nous avons mis du temps à apprivoiser les données, en sélectionnant des outils légers, faciles à utiliser », estime Aurélien Lassoudière, patron de LM Soleil.
Pour Gilles Babinet, le digital permet beaucoup d’opportunités : « Il y a un formidable potentiel, avec la réindustrialisation, le développement des énergies vertes… Le digital doit accompagner ces défis en les boostant ».

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

François Berthelot
Disparition de François Berthelot

C'est avec stupeur que la rédaction a appris le décès de François Berthelot, mercredi dernier, suite à un accident avec un…

Intempéries de printemps : cas de force majeure reconnu pour tout le département

Les fortes intempéries intervenues en sortie d’hiver et au printemps ont, pour certaines exploitations, empêché les semis…

Timothée Goudeau, non issu du milieu agricole, est actuellement en parrainage sur une ferme bovine à Boisragon.
Pâturage tournant et ACS : Timothée raisonne son projet

À Boisragon, l'apprenti Timothée Goudeau se prépare à reprendre la ferme de bovins allaitants de Philippe Juin, qui part à la…

Michel Cousseau retrace dans cet ouvrage le récit que son papa lui a fait le jour de ses 92 ans de son enfance, dans les Deux-Sèvres et la Vienne.
La vie des paysans du Poitou dans un livre
Dans son dernier livre, Michel Cousseau raconte la vie presque ordinaire d'Alexandre, son papa. Pas tout à fait ordinaire, parce…
En attendant l'arrivée des pigeons début septembre, Kenny Violette aménage pour mécaniser au maximum la production.
S'installer en pigeons : un projet sécurisant et familial

Kenny Violette va relancer un élevage de pigeons à Gourgé à la fin de l'été. Un projet qui lui permet d'assouvir son rêve d'…

Une des deux lagunes a été découpée dans la nuit de jeudi à vendredi.
Des dégradations en marge des festivités

Il y a quelques jours, une dizaine de syndicats, associations et partis politiques avaient appelé à des actions le long du…

Publicité