Aller au contenu principal

Le noueur est à la botte de la haute densité

Sur les presses à balles cubiques, le noueur joue un rôle clé en haute densité.

Sur les presses dotées de système de coupe fine, une vigilance accrue est apportée sur le bon nettoyage des noueurs.
© New Holland

Le marché des presses à haute densité se sépare en deux familles : les machines à simple nœud et celles à double nœud. Si les balles formées par les presses moyenne densité arborent un nœud unique pour chaque ficelle, ce n’est pas toujours le cas sur les modèles à balles cubiques. La grande majorité des machines haute densité forment aujourd’hui des balles dotées de deux nœuds par ficelle. Seul Claas, qui revendique la paternité du premier noueur en 1921, est resté fidèle au simple nœud. « Chez Krone, il ne reste que la Big Pack 1 270 sans système de coupe qui est dotée d’une solution simple nœud », résume Julien Claudon, responsable marketing produits Krone. Pour les promoteurs du double nœud, la raison principale est la pression exercée sur le noueur. « Dans sa construction, le noueur simple sert également à retenir la ficelle, explique Philippe Miroux, responsable produits presses Case IH et New Holland.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Méthaniser, pour mieux valoriser ses effluents
  En début d’année prochaine, une unité de méthanisation verra le jour à Sanxay. À sa tête, deux éleveurs qui cherchaient à…
Elise fabrique des tommes et des yaourts de brebis
  Elle est la première dans la Vienne à transformer le lait de brebis en fromages et en yaourts. Élise Breton est en finale du…
Les vêlages d’été, une bonne idée ?
Depuis une dizaine d’années, le Gaec Bodin concentre une partie de ses vêlages en été. Un choix qui lui permet de répondre à la…
Cochons d’Antran: de la vente directe et des gîtes
  Céline Bois, éleveuse de porcs à Antran, et Alexandre Thomas, formateur au lycée agricole de Montmorillon, ont lancé leur gamme…
Une vente qui ne fait toujours pas l’unanimité
  La vente d’une exploitation agricole de plus de 2000 hectares dans la Vienne revient dans l’actualité, avec le choix réalisé…
Réserves de substitution : tensions et incompréhensions montent d’un cran
Les 29 et 30 octobre, le regroupement redouté à Sainte-Soline s’est déroulé avec de nombreux heurts entre opposants aux réserves…
Publicité