Aller au contenu principal

Le Living Lab Lapin revisite les cages

Pour reconquérir les consommateurs, la filière cunicole doit, entre autres, répondre aux attentes sociétales en termes de bien-être animal. Le Living Lab Lapin expérimente des logements alternatifs depuis avril 2018.

À Yzernay, dans le Maine-et-Loire, le pôle lapins de la Ciab réalise des essais d’élevage en parcs chez l’un de ses adhérents, Jean-François Charrier. (Photo d’illustration).
À Yzernay, dans le Maine-et-Loire, le pôle lapins de la Ciab réalise des essais d’élevage en parcs chez l’un de ses adhérents, Jean-François Charrier. (Photo d’illustration).
© Jean-François Charrier

On ne blague pas avec le lapin ! Depuis le 1er avril, l’Inra de Toulouse teste des logements alternatifs pour lapins visant à favoriser l’expression de leurs besoins, c’est-à-dire de leur répertoire comportemental spécifique (ronger, bondir, s’étaler, se dresser, se cacher, s’isoler, interagir). Cette expérimentation est menée dans le cadre du projet Living Lab Lapin (LLL).

L’enjeu du LLL est de trouver des compromis entre la biologie du lapin et les réalités d’élevage (maternité et engraissement) pour répondre aux espérances et aux nécessités de chacun (prix abordables pour les consommateurs, bien-être animal pour les ONG, notamment). Pour l’éleveur, les contraintes à respecter touchent essentiellement à ses conditions de travail (pas de logements trop grands ni trop hauts pour qu’elles restent décentes) et à la rentabilité de son système.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Père et fils se lancent dans la culture de framboises à grande échelle
Face à une difficulté croissante à valoriser la production de céréales, Philippe Dinais s’oriente vers des cultures mieux…
Les futurs chevaux champions de saut naissent à Esse
La famille Courdent a lancé un élevage de chevaux de sport à Esse, spécialisé dans le saut d’obstacles.
Une installation synonyme de diversification
Théophile Baudoin va rejoindre la ferme familiale début 2024. À la production de viande bovine en place, il veut ajouter un…
Quand les enfants reviennent s’installer à la ferme
 Après avoir chacun expérimenté le salariat et d’autres milieux de travail, Dylan et Erwan Guynouard ont choisi de revenir sur l’…
Chanvre Mellois labellise sa production
L’entreprise des 14 agriculteurs associés de Chanvre Mellois accroit sa production et ses ventes, sécurisant encore son assise…
Fabrice tutore les jeunes pousses… d’éleveurs caprins !
Des acteurs du plan Capr’1 ont mis en place un système de tutorat caprin en Nouvelle-Aquitaine Pays-de-la-loire. Une dizaine d’…
Publicité