Aller au contenu principal

Lait
Le Glac et ses quatre coopératives fusionnent sous le nom de Terra Lacta

Jeudi 19 janvier à Melle, l’assemblée générale extraordinaire du Glac est allée plus loin que prévu initialement. La fusion des actifs des coopératives de base s’est transformée en fusion totale des 5 unités que sont Lescure, Charente-Lait, Usval, Capribeur et le Glac.

De gauche à droite : Laurent Gallois-Montbrun, Jean-Yves Restoux, Alain Lebret, Jean-Louis Guillon et Jean-Marie Davion.
De gauche à droite : Laurent Gallois-Montbrun, Jean-Yves Restoux, Alain Lebret, Jean-Louis Guillon et Jean-Marie Davion.
© C. P.

«Terra Lacta est le nouveau nom du Glac », annonce avec enthousiasme Alain Lebret. Jeudi 19 janvier, les équipes du huitième groupe laitier français sortent de leur silence. « Ces derniers mois, on nous a beaucoup reproché une certaine et soudaine distance », note Laurent Gallois-Montbrun, directeur de Terra Lacta. Le vote d’adhésion à la nouvelle politique du groupe légitime selon les responsables de l’entreprise en mutation l’attitude de ces derniers mois. A Melle, dans les locaux du lycée agricole Jacques-Bujault, l’assemblée générale extraordinaire du Glac a mobilisé 250 personnes. Le nouveau projet politique et commercial de la coopérative a été voté à une très large majorité.

Lire la suite en page 3 d'Agri79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Salarié agricole à Augé, Loïs a combattu les feux en Gironde
Depuis le 18 juillet, une vingtaine de sapeurs-pompiers deux-sévriens, volontaires et professionnels, partent toutes les 72 h en…
Quand les ovins cohabitent avec les arbres
Le concours national Graines d’agriculteurs est organisé par Terres Innovantes, le fonds de dotation de Jeunes Agriculteurs. Il…
Des produits locaux, mis en conserve localement
Avec « la Conserverie du Moulin », Axel Patissous a lancé la commercialisation de ses rillettes de porc, de poulet et de plats…
Vente aux enchères : « Du jamais vu en Rouge de l’Ouest »

Des prix moyens à 930 € le bélier et trois top prix à plus de 2 500 €, même les plus anciens éleveurs de Rouge de l’Ouest n’…

« La modulation des doses est une innovation majeure pour l’agriculture »
Au Gaec la Roche Ruffin, à Pamproux, la modulation des apports d’intrants est entrée dans les pratiques depuis 2018 avec l’…
Moissons : des rendements décevants en Poitou-Charentes
La récolte de céréales dans le département est terminée depuis quelques jours. Les organismes stockeurs font part de leurs…
Publicité