Aller au contenu principal

Économie
Le budget du ministère de l’agriculture en hausse de 20 %

La Rue de Varenne voit son budget augmenter d’un milliard d’euros, porté par la réforme de l’assurance récolte, la mise en œuvre de la prochaine programmation de la Pac et l’intégration d’une partie de la charge du dispositif d’allégement de charges TO/DE.

L’enseignement agricole et la recherche représentent le tiers du budget alloué, en hausse de 10 millions d’euros pour 2023.
© Pascal Xicluna

Le ministère de l’agriculture a présenté le 26 septembre les fonds qui lui ont été réservés par le gouvernement dans son projet de loi de finances (PLF) pour 2023, qui doit être examiné cet automne. L’enveloppe est en hausse d’un milliard d’euros (+20 %), portée principalement par trois lignes budgétaires. Comme attendu, le gouvernement gonfle le budget alloué à l’assurance récolte (+256 M€). La hausse est calculée sur la base d’un budget global de 560 M€, dont 184 M€ de fonds européens et 120 M€ de cotisation professionnelle, qui pourra être éventuellement révisé à la hausse en loi de finances rectificative.

La deuxième ligne de dépense supplémentaire est également attendue : il s’agit de la mise en œuvre de la prochaine programmation de la Pac, qui prévoit une baisse du cofinancement des MAEC et de l’ICHN que l’État français compenserait à hauteur de 107 M€.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Méthaniser, pour mieux valoriser ses effluents
  En début d’année prochaine, une unité de méthanisation verra le jour à Sanxay. À sa tête, deux éleveurs qui cherchaient à…
Elise fabrique des tommes et des yaourts de brebis
  Elle est la première dans la Vienne à transformer le lait de brebis en fromages et en yaourts. Élise Breton est en finale du…
Les vêlages d’été, une bonne idée ?
Depuis une dizaine d’années, le Gaec Bodin concentre une partie de ses vêlages en été. Un choix qui lui permet de répondre à la…
Les veaux de boucherie, le projet idéal pour l’installation d’Alexandre
En découvrant sur le tard la production de veaux de boucherie, Alexandre Durand a réuni tous ses critères pour une installation…
Cochons d’Antran: de la vente directe et des gîtes
  Céline Bois, éleveuse de porcs à Antran, et Alexandre Thomas, formateur au lycée agricole de Montmorillon, ont lancé leur gamme…
Une vente qui ne fait toujours pas l’unanimité
  La vente d’une exploitation agricole de plus de 2000 hectares dans la Vienne revient dans l’actualité, avec le choix réalisé…
Publicité