Aller au contenu principal

Foire primée
Le Bovin d’or de Parthenay reviendra à une limousine

Les 6 et 7 décembre, 720 animaux sont attendus à Parthenay pour la foire primée d’animaux de haute qualité bouchère. Cette année la race limousine sera à l’honneur.

720 vaches et génisses, quelques jeunes bovins et bœufs, seront jugés, classés et proposés à la vente.
720 vaches et génisses, quelques jeunes bovins et bœufs, seront jugés, classés et proposés à la vente.
© C. P.
Cette année, plus que d’habitude, l’Apocab développe la sélection par la qualité. La foire primée de Parthenay est le rendez-vous des animaux d’exception. « Elle doit le rester », affirme Michel Clisson, le président de l’association organisatrice. A quelques semaines des fêtes de fin d’année, 720 vaches et génisses, quelques jeunes bovins et bœufs, engraissés avec soin depuis déjà quelques mois seront jugés, classés et proposés à la vente. Celle-ci débutera mardi 6 décembre à 17 h 30. Les lauréats, identifiés par leurs trophées décernés au cours de l’après-midi, seront sans nul doute convoités par les 70 acheteurs attendus. La vente prendra fin mercredi 7 décembre à la fin de la foire. Une fois l’ensemble des récompenses remises, les animaux prendront le chemin du retour en début d’après-midi. 720 animaux, c’est environ 100 de moins que l’an passé. « Nous avons volontairement renforcé la sécurité sanitaire. Cette année aucune dérogation n’a été accordée. Seuls les jeunes bovins détenteurs d’une carte verte ont accès à la vente. Nous avons également limité le nombre d'apports par exposant. Nous sommes passés de 20 animaux tolérés à 7 par apporteur. » L’Apocab, au service de la dynamique économique de son territoire, valorise en priorité le travail des naisseurs-engraisseurs de sa région. Dans cet objectif, chaque année, une prime est versée à tous ceux qui font naître sur leur exploitation avant d’engraisser. « L’an passé, chaque naisseur-engraisseur ayant présenté au moins un animal s’est vu remettre 60 euros », se souvient le responsable. Après la parthenaise il y a trois ans, la blonde d’Aquitaine il y a deux ans, la charolaise il y a un an, c’est la limousine qui cette année sera à l’honneur. Chacune de ces quatre races sera respectivement représentée par 172, 176, 104 et 91 vaches ou génisses. « Quelques minutes avant l’ouverture de la vente, nous procéderons à l’élection du Bovin d’or de Parthenay. » L’animal vainqueur sera choisi parmi les lauréats de la race limousine. Le programme
Mardi 6 décembre : dès 7 h et jusqu’à midi, arrivée des animaux. De 12 h à 13 h, vérification de la conformité des sections. De 13 h à 14 h, pause repas. De 14 h à 16 h 30, jugement des animaux. De 16 h 30 à 17 h 30, rassemblement des grands prix de la race limousine, race à l’honneur. A partir de 17 h 30, vente des animaux. A 19 h, visite des officiels. A 20 h 30, repas des éleveurs de la foire primée avec au menu des entrecôtes (d’animaux de race limousine) livrées par SVA, l’un des plus gros acheteurs de la foire. n Mercredi 7 décembre : à 9 h, reprise de la vente. A partir de 10 h, distribution des prix et récompenses.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Salarié agricole à Augé, Loïs a combattu les feux en Gironde
Depuis le 18 juillet, une vingtaine de sapeurs-pompiers deux-sévriens, volontaires et professionnels, partent toutes les 72 h en…
Quand les ovins cohabitent avec les arbres
Le concours national Graines d’agriculteurs est organisé par Terres Innovantes, le fonds de dotation de Jeunes Agriculteurs. Il…
Vente aux enchères : « Du jamais vu en Rouge de l’Ouest »

Des prix moyens à 930 € le bélier et trois top prix à plus de 2 500 €, même les plus anciens éleveurs de Rouge de l’Ouest n’…

Des produits locaux, mis en conserve localement
Avec « la Conserverie du Moulin », Axel Patissous a lancé la commercialisation de ses rillettes de porc, de poulet et de plats…
« La modulation des doses est une innovation majeure pour l’agriculture »
Au Gaec la Roche Ruffin, à Pamproux, la modulation des apports d’intrants est entrée dans les pratiques depuis 2018 avec l’…
Moissons : des rendements décevants en Poitou-Charentes
La récolte de céréales dans le département est terminée depuis quelques jours. Les organismes stockeurs font part de leurs…
Publicité