Aller au contenu principal

Equidés
L’attelage progresse au galop en Deux-Sèvres

La filière équidée rassemble de nombreuses disciplines liées au cheval et notamment une des plus récentes : la technique de randonnée équestre de compétition avec cheval et cavalier ou en attelage.

Le TREC ou le TREC attelage est une pratique sportive d’équitation qui ne s’improvise pas.
Le TREC ou le TREC attelage est une pratique sportive d’équitation qui ne s’improvise pas.
© DR

La pratique de l’attelage ne s’improvise pas. Garnir un cheval, régler les harnais, équilibrer la voiture, bien connaître le cheval, sécuriser l’attelage par des équipements de secours... sont  autant de choses à maîtriser pour partir en toute quiétude. 

Malgré une apparente facilité concernant l’attelage, on rencontre de nombreux risques, mal évalués, et c’est trop souvent l’échec. C’est pourquoi le Comité départemental du tourisme équestre des Deux-Sèvres (CDTE79) propose régulièrement la possibilité de se former auprès de professionnels après la découverte lors des journées de démonstrations de TREC ou de simple initiation découverte.

 

Un peu d’étymologie

En anglais, le mot « trek » signifie « randonnée » et en arabe, « chemin », mais l’origine de l’acronyme TREC (techniques de randonnée équestre de compétition) est bien française. Cette discipline sportive est née à la fin des années 1980 dans des groupes de cavaliers randonneurs désireux de mesurer leurs chevaux et leurs compétences équestres lors d’épreuves valorisant les qualités nécessaires en randonnée. Il existe le TREC avec cheval et cavalier et son petit frère, le TREC en attelage. Depuis plus dix ans, le TREC en attelage ne cesse d’attirer de nouveaux meneurs sur toute la région Poitou-Charentes. Plus d’une vingtaine d’attelages se donnent régulièrement rendez-vous lors des sélections pour le championnat de France ou même d’Europe ouvert depuis 2008. La prochaine rencontre se tiendra à Villiers-en-Plaine le 16 mai pour la sélection au championnat de France de juin prochain dans les Alpes. 

 

Des épreuves pour des complices 

Le TREC ou le TREC attelage est une pratique sportive d’équitation à la fois spectaculaire, forte en sensations mais aussi très ludique et surtout très conviviale.

Le TREC en attelage se pratique toujours en équipe de deux au minimum, un meneur et un groom, (deux pour un attelage à quatre chevaux). Le meneur et le groom se doivent d’être les plus performants possible sur deux aspects : l’orientation à la carte appelée parcours d’orientation et de régularité (POR) et la maniabilité sur 16 difficultés appelée  parcours en terrains variés (PTV). Des épreuves qui sont également jugées sur le respect du cheval ainsi que la régularité des allures. La journée de TREC attelage comme celle du 16 mai 2010 à Villiers-en-Plaine où 25 équipages sont attendus de la région mais aussi de Bretagne, est très complète. Elle débute par une présentation pour la vérification des équipements, tôt le matin. Les équipages, après le relevé de carte en salle, partent pour le parcours d’orientation et de régularité sur une distance moyenne de 20 à 25 km. Les équipages effectuent  ensuite le parcours en terrain varié lors duquel les meneurs ajustent leurs chevaux à des difficultés reproduites sur un site approprié.

Du petit poney au cheval de sang en passant par le cheval de trait, en simple, en paire ou à deux rangés, les attelages de la région sont de plus en plus performants sur cette discipline. Ils ont remporté le titre de champion de France des régions ces trois dernières années. 

Le département compte aujourd’hui plusieurs agriculteurs pratiquant cette discipline dans le cadre des activités du CDTE79, adhérent à la filière équidée des Deux-Sèvres, ensemble des familles du cheval.

 

Renseignements : 06 88 33 31 92 ou http://cdte79.free.fr/

Sélection pour le championnat de France

Le CDTE79 avec le CRTE organise la finale régionale de TREC en attelage 2010 dimanche 16 mai au parc du château de Villiers-en-Plaine (entrée gratuite). Il s’agit de la dernière manche de sélection avant le championnat de France.

La journée est dédiée aux équidés avec la compétition de TREC attelage. L’élevage de mini chevaux de la Juzelière, à Cerizay, sera également présent. Le public pourra aussi réaliser des baptêmes en attelage. 


Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

L'atelier des 6 Vallées réunit des producteurs de la Vienne et des Deux-Sèvres.
L'Atelier des Vallées prend forme
L'atelier collectif de découpe et de transformation de produits locaux des Vallées devrait voir le jour début 2026 à Coulombiers…
Les membres du syndicat de la race Limousine des Deux-Sèvres ont acté une présidence partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault.
Deux présidents pour la Limousine

La présidence du syndicat deux-sévrien de la Limousine est désormais partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault, un…

Laurette Didière vient de créer son agence Charentes In Flow.
Découverte touristique sur-mesure des Charentes
Laurette Didière créé une agence de tourisme réceptive : Charentes In Flow.
Baptiste Conreaux amène les commandes de fruits, légumes, jus et œufs à la porte de ses clients.
Des produits locaux livrés à domicile

Si la demande de livraison de fruits et légumes locaux était forte pendant la crise sanitaire, elle s'est bien estompée ces…

La Chambre d'agriculture de Charente (représentée par son président Christian Daniau) a porté le dossier pour tout le Poitou-Charentes. Aux manettes : le service Environnement, dirigé par Audrey Triniol.
La MAEC zone intermédiaire financée en intégralité
Tous les agriculteurs éligibles à la mesure agro-environnementale et climatique "zone intermédiaire en Poitou-Charentes", qui en…
Guillaume Roux et Cassandra Bœuf veillent sur leurs escargots.
Nouveaux anges gardiens pour les cagouilles
Cassandra Bœuf et Guillaume Roux ont repris la Cagouille charentaise, à Mons. L'exploitation hélicicole va déménager dans les…
Publicité