Aller au contenu principal

La Rue de Varenne « attentive » à la crise de la bio

Comme la FNSEA, la Confédération paysanne a alerté les pouvoirs publics sur les secousses qui traversent la bio, demandant notamment une aide d'urgence. Se disant « attentif » à la situation, le ministère de l'Agriculture mise de son côté sur le prochain plan Avenir bio 2023-2027.

Le ministère de l’Agriculture se dit « attentif » au marché bio, et rappelle que des mesures de soutien récentes ont été mises en place (photo d’archives).
© Guillaume de Werbier

Le gouvernement ne doit pas laisser l'agriculture biologique « se déstructurer, ni abandonner ses producteurs et productrices en cette période de crise », a plaidé la Confédération paysanne dans un communiqué du 12 octobre. Baisse des soutiens publics, concurrence d'autres labels, ralentissement de la consommation, s'inquiétant d'une situation « alarmante », le syndicat souligne que « bon nombre de paysans et paysannes nous disent déjà qu'ils auront des difficultés à maintenir leur activité en 2023 ». Une situation face à laquelle la Conf' exige des mesures d'urgence dont une aide conjoncturelle forfaitaire, des outils « d'anticipation et de gestion de crise », ou encore une meilleure application de la loi Egalim, tant en matière d'approvisionnements bio dans les cantines que de construction des prix. Cette dernière revendication fait écho à celle de la FNSEA qui, dans un communiqué du 4 octobre, demandait aussi « une mise en œuvre très stricte d'Egalim 1 et 2 » dans le bio.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Méthaniser, pour mieux valoriser ses effluents
  En début d’année prochaine, une unité de méthanisation verra le jour à Sanxay. À sa tête, deux éleveurs qui cherchaient à…
Elise fabrique des tommes et des yaourts de brebis
  Elle est la première dans la Vienne à transformer le lait de brebis en fromages et en yaourts. Élise Breton est en finale du…
Les vêlages d’été, une bonne idée ?
Depuis une dizaine d’années, le Gaec Bodin concentre une partie de ses vêlages en été. Un choix qui lui permet de répondre à la…
Les veaux de boucherie, le projet idéal pour l’installation d’Alexandre
En découvrant sur le tard la production de veaux de boucherie, Alexandre Durand a réuni tous ses critères pour une installation…
Cochons d’Antran: de la vente directe et des gîtes
  Céline Bois, éleveuse de porcs à Antran, et Alexandre Thomas, formateur au lycée agricole de Montmorillon, ont lancé leur gamme…
Une vente qui ne fait toujours pas l’unanimité
  La vente d’une exploitation agricole de plus de 2000 hectares dans la Vienne revient dans l’actualité, avec le choix réalisé…
Publicité