Aller au contenu principal

Fourrages
La qualité prime pour les premiers ensilages d’herbe

Avec un rendement à la peine avec le manque d’eau, les premiers fourrages ensilés du printemps 2022 affichent des valeurs intéressantes, à condition d’avoir été récoltés précocement et d’être conservés de façon optimale.

Les premiers ensilages du printemps 2022 révèlent des taux importants de matière sèche et des valeurs correctes, avec un rendement limité.
© Réussir

Les cinq ensileuses de l’entreprise de travaux agricoles d’Alain Gouband tournent sans discontinuer depuis une semaine sur les deux tiers sud du département. Les éleveurs laitiers ont ouvert le bal des ensilages d’herbe, recherchant la qualité avec une fauche précoce. « Les récoltes se présentent mieux que l’année dernière à la même époque », estime l’entrepreneur, dans un contexte climatique de manque d’eau limitant tout de même les prétentions de rendement.

 

Le contexte actuel d’augmentation du coût des concentrés incite à valoriser au maximum la qualité des fourrages et à limiter les pertes"

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Exploitants et chefs d’entreprise face à l’incertitude de la reprise d’activité
Les éleveurs désœuvrés cherchent une activité pour ne pas broyer du noir. Les entreprises de l’aval mettent au chômage partiel…
Travail du sol: 4 étudiants présentent différentes techniques
Un groupe d’étudiants en 2e année de BTS Acse, au lycée agricole de Venours, ont récemment organisé une démonstration de…
Le printemps à la Ferme fait son retour
Après deux années sans portes ouvertes, en raison de la crise sanitaire, les agriculteurs du réseau Bienvenue à la Ferme…
Le repas 100% deux-sévrien des JA 79 se prépare

Le repas des Jeunes Agriculteurs des Deux-Sèvres aura lieu le samedi 21 mai. « Après les nombreux retours…

À Beauvoir-sur-Niort, Olésia et Irina ont trouvé refuge
Accueillies par Jean-Claude Aubineau et sa sœur Marité Sage, Olésia, Irina et sa fille Arina sont arrivées à la mi-mars. Loin de…
Le Logis du Mortier mise sur la fraîcheur
Alain Lucas a su transformer l’exploitation familiale en mauvaise santé à l’époque en y injectant des nouveautés, telle que la…
Publicité