Aller au contenu principal

La plaquette de bois en litière, une alternative à la paille pour les brebis

OVINS Face au prix de la paille, la plaquette en bois se révèle économiquement intéressante, sans perte de performances.

Le tas de plaquettes peut être à l’abri mais en aucun cas en milieu fermé.
Le tas de plaquettes peut être à l’abri mais en aucun cas en milieu fermé.
© CIIRPO

Le prix de la paille flambe et les plaquettes de bois peuvent faire office de litière en remplaçant complètement la paille. Les premiers résultats des essais en cours sont unamines : les performances des animaux (brebis et agneaux) sont inchangées et leur bien-être respecté. En matière de réglementation liée à la Pac, les haies peuvent être taillées ou coupées du 1er août au 31 mars avec obligation du maintien de la régénération. Toutes les essences peuvent être utilisées pour des litières.

Mais pour que le bois ait toutes les propriétés voulues en matière d’absorption, plusieurs conditions sont à respecter. La première est d’effectuer le déchiquetage quand le bois est encore vert, soit quelques semaines (maximum 3 à 4 mois) après la taille ou la coupe de la haie. Il est recommandé d’éviter de broyer les feuilles vertes et donc d’attendre qu’elles aient été consommées par les animaux ou qu’elles soient tombées au sol.

La deuxième condition concerne la durée et les conditions de séchage. Ce dernier peut être réalisé à l’air libre ou bien à l’abri mais le tas doit toujours avoir la forme d’un dôme de 3 m de haut minimum (hauteur du godet d’un tracteur). En extérieur, il faut faire attention à créer des pentes régulières pour que l’eau ne s’infiltre pas.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Agathe Raimbert est installée en son nom et est salariée de son conjoint sur une exploitation bovin viande à Saint-Pierre-de-Maillé.
Une agricultrice candidate aux Européennes
Elles ont lieu dans un peu plus de 4 mois, mais les élections européennes ne soulèvent pas un entrain important. Dans la Vienne,…
Johnny et Thierry Boisson partagent la même impression sur la complexité administrative.
"Toujours des craintes pour l'avenir de l'exploitation"
Les manifestations agricoles de ces dernières semaines ont montré une complexité administrative et une dépendance à la Pac qui n'…
Estelle et Pascal Giraudeau fabriquent des pâtes et de la farine avec le blé, tendre et dur, produit sur l'exploitation.
Avec un bon blé, on fait des bonnes pâtes
À la recherche de valeur ajoutée sur leur production de blé, Pascal et Estelle Giraudeau ont décidé de faire de la farine, et des…
"Ce qui me ronge le plus le matin, c'est de m'assurer que je vais bien pouvoir régler telle ou telle facture", confie Sébastien Martin.
Ovins : "Je n'arrive pas à dégager un revenu"

Jeune installé dans la Vienne, Sébastien Martin est venu pour la première fois manifester. Originaire de Belgique, cet éleveur…

Blocages des cinq principaux Leclerc des Deux-Sèvres pour réclamer de la transparence

Toute la journée du 23 février, les tracteurs de la Fnsea 79 et de JA 79 ont bloqué les accès aux parkings des magasins…

Jason Morisson installe son food-truck quatre soirs chaque semaine à Claix, Champniers, Soyaux et Linars.
Rainbow Burger sublime les goûts et les couleurs 
Jason Morisson a créé en octobre 2022 son food-truck de burgers faits avec des produits charentais. 
Publicité