Aller au contenu principal

La plaquette de bois en litière, une alternative à la paille pour les brebis

OVINS Face au prix de la paille, la plaquette en bois se révèle économiquement intéressante, sans perte de performances.

Le tas de plaquettes peut être à l’abri mais en aucun cas en milieu fermé.
Le tas de plaquettes peut être à l’abri mais en aucun cas en milieu fermé.
© CIIRPO

Le prix de la paille flambe et les plaquettes de bois peuvent faire office de litière en remplaçant complètement la paille. Les premiers résultats des essais en cours sont unamines : les performances des animaux (brebis et agneaux) sont inchangées et leur bien-être respecté. En matière de réglementation liée à la Pac, les haies peuvent être taillées ou coupées du 1er août au 31 mars avec obligation du maintien de la régénération. Toutes les essences peuvent être utilisées pour des litières.

Mais pour que le bois ait toutes les propriétés voulues en matière d’absorption, plusieurs conditions sont à respecter. La première est d’effectuer le déchiquetage quand le bois est encore vert, soit quelques semaines (maximum 3 à 4 mois) après la taille ou la coupe de la haie. Il est recommandé d’éviter de broyer les feuilles vertes et donc d’attendre qu’elles aient été consommées par les animaux ou qu’elles soient tombées au sol.

La deuxième condition concerne la durée et les conditions de séchage. Ce dernier peut être réalisé à l’air libre ou bien à l’abri mais le tas doit toujours avoir la forme d’un dôme de 3 m de haut minimum (hauteur du godet d’un tracteur). En extérieur, il faut faire attention à créer des pentes régulières pour que l’eau ne s’infiltre pas.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Exploitants et chefs d’entreprise face à l’incertitude de la reprise d’activité
Les éleveurs désœuvrés cherchent une activité pour ne pas broyer du noir. Les entreprises de l’aval mettent au chômage partiel…
Travail du sol: 4 étudiants présentent différentes techniques
Un groupe d’étudiants en 2e année de BTS Acse, au lycée agricole de Venours, ont récemment organisé une démonstration de…
Le printemps à la Ferme fait son retour
Après deux années sans portes ouvertes, en raison de la crise sanitaire, les agriculteurs du réseau Bienvenue à la Ferme…
Le repas 100% deux-sévrien des JA 79 se prépare

Le repas des Jeunes Agriculteurs des Deux-Sèvres aura lieu le samedi 21 mai. « Après les nombreux retours…

À Beauvoir-sur-Niort, Olésia et Irina ont trouvé refuge
Accueillies par Jean-Claude Aubineau et sa sœur Marité Sage, Olésia, Irina et sa fille Arina sont arrivées à la mi-mars. Loin de…
La première race allaitante du département confirme ses atouts
Le syndicat départemental de la race charolaise, réuni en assemblée générale le 10 mai à Bressuire, accueille trois nouveaux…
Publicité