Aller au contenu principal

Apiculture
La menace du frelon asiatique

Un frelon détruisant les nids et ne connaissant pour l'heure aucun prédateur commence à coloniser la région.

.
.
© DR

Depuis 2003, année supposée de son arrivée en France par des bateaux acheminant du bois d’Asie, le vespa velutina tue les abeilles sans être inquiété par la faune locale, voire par des parasites. De fortes densités de frelons, également dangereux pour l’homme, ont ainsi été repérées en Aquitaine, au départ à Tonneins (Lot-et-Garonne) et Bordeaux (Gironde). Des apiculteurs le signalent jusqu’en Charente-Maritime, Charente et depuis juillet 2007 dans le Sud de la Vienne. La menace qu’il représente pour la production mellifère, mais aussi fruitière (pollinisation), a amené l’association de développement de l’apiculture en Aquitaine (Adaaq) à conduire une « étude d’incidence » de ce frelon sur les ruchers du Sud-Ouest en août 2007. Elle tente d’évaluer l’impact sur les populations d’abeilles et de définir des actions à mettre en œuvre.
« Les capacités d’adaptation de l’abeille existent, mais demeurent insignifiantes face à l’action de prédation du frelon » constate l’Adaaq. « Des attaques individuelles ou collectives permettent une résistance relative jusqu’à une présence de trois frelons par ruche. Au delà, l’activité de la ruche est stoppée, la ponte arrêtée, la colonie décline… ». L’avenir de la colonie d’abeilles se verrait compromis dès l’hiver par des abeilles trop vieilles pour l’hivernage, mais aussi par des problèmes sanitaires sur les larves non alimentées. Le Centre national du développement apicole (CNDA) préconise de réduire l’entrée des ruches et de mettre en place des techniques de piégeage et d’appâts, ainsi que de détruire les nids à partir d’insecticides.
Réunis en assemblée générale le 13 décembre dernier en Gironde, les apiculteurs du CNDA ont interpellé les pouvoirs publics demandant des actions de coordination rapide de piégeage sélectif et massif pour éliminer les « fondatrices de frelon asiatique » au printemps 2008.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Agathe Raimbert est installée en son nom et est salariée de son conjoint sur une exploitation bovin viande à Saint-Pierre-de-Maillé.
Une agricultrice candidate aux Européennes
Elles ont lieu dans un peu plus de 4 mois, mais les élections européennes ne soulèvent pas un entrain important. Dans la Vienne,…
Johnny et Thierry Boisson partagent la même impression sur la complexité administrative.
"Toujours des craintes pour l'avenir de l'exploitation"
Les manifestations agricoles de ces dernières semaines ont montré une complexité administrative et une dépendance à la Pac qui n'…
Estelle et Pascal Giraudeau fabriquent des pâtes et de la farine avec le blé, tendre et dur, produit sur l'exploitation.
Avec un bon blé, on fait des bonnes pâtes
À la recherche de valeur ajoutée sur leur production de blé, Pascal et Estelle Giraudeau ont décidé de faire de la farine, et des…
"Ce qui me ronge le plus le matin, c'est de m'assurer que je vais bien pouvoir régler telle ou telle facture", confie Sébastien Martin.
Ovins : "Je n'arrive pas à dégager un revenu"

Jeune installé dans la Vienne, Sébastien Martin est venu pour la première fois manifester. Originaire de Belgique, cet éleveur…

Blocages des cinq principaux Leclerc des Deux-Sèvres pour réclamer de la transparence

Toute la journée du 23 février, les tracteurs de la Fnsea 79 et de JA 79 ont bloqué les accès aux parkings des magasins…

Jason Morisson installe son food-truck quatre soirs chaque semaine à Claix, Champniers, Soyaux et Linars.
Rainbow Burger sublime les goûts et les couleurs 
Jason Morisson a créé en octobre 2022 son food-truck de burgers faits avec des produits charentais. 
Publicité