Aller au contenu principal

La FNB réfléchit à des actions de déréférencement des produits Bigard des rayons de supermarchés

Suite à l'absence du groupe Bigard de la dernière table ronde viande bovine au ministère de l'agriculture le 27 octobre, le président de la FNB, Jean-Pierre Fleury, a annoncé que son syndicat réfléchit à des actions de déréférencement des produits Bigard des rayons des supermarchés. La FNB souhaite faire revenir Bigard à la table des négociations.
La réunion au ministère a été l'occasion pour le médiateur de dresser un bilan des engagements pris le 17 juin dernier sur les prix. «Le médiateur a été un remarquable porte-parole de Bigard. Il est allé chercher toutes les excuses de la filière pour nous dire que ça n'allait pas, rapporte Jean-Pierre. Ce que l'on sait, c'est que l'argent n'est pas dans notre poche».
Le ministre Stéphane Le Foll aurait également, comme dans la filière porcine, lancé des travaux sur une contractualisation tripartite éleveur-industrie-distribution. Il a indiqué le lendemain qu'il allait recevoir le patron du numéro un des viandes en France, le groupe Bigard, pour lui "rappeler que l'intérêt d'une grande entreprise comme Bigard ne peut pas se confondre avec l'intérêt de la filière".

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Salarié agricole à Augé, Loïs a combattu les feux en Gironde
Depuis le 18 juillet, une vingtaine de sapeurs-pompiers deux-sévriens, volontaires et professionnels, partent toutes les 72 h en…
Quand les ovins cohabitent avec les arbres
Le concours national Graines d’agriculteurs est organisé par Terres Innovantes, le fonds de dotation de Jeunes Agriculteurs. Il…
Vente aux enchères : « Du jamais vu en Rouge de l’Ouest »

Des prix moyens à 930 € le bélier et trois top prix à plus de 2 500 €, même les plus anciens éleveurs de Rouge de l’Ouest n’…

Des produits locaux, mis en conserve localement
Avec « la Conserverie du Moulin », Axel Patissous a lancé la commercialisation de ses rillettes de porc, de poulet et de plats…
« La modulation des doses est une innovation majeure pour l’agriculture »
Au Gaec la Roche Ruffin, à Pamproux, la modulation des apports d’intrants est entrée dans les pratiques depuis 2018 avec l’…
Moissons : des rendements décevants en Poitou-Charentes
La récolte de céréales dans le département est terminée depuis quelques jours. Les organismes stockeurs font part de leurs…
Publicité