Aller au contenu principal

La Fête du cognac, l’autre festival

Concerts, cognac et produits locaux, c’est le cocktail gagnant - jusqu’à présent ! - de la Fête du cognac. A retrouver sur les bords de Charente à Cognac, les 28, 29 et 30 juillet.

Jusqu’au jour J (le jeudi 28 juillet), les bénévoles de la Fête du cognac s’affairent sur les Quais de Cognac, fermés au public dans l’attente de l’événement qui va durer comme d’habitude trois jours. Comme d’habitude… façon de parler, car ces deux dernières années, covid oblige, la Fête du cognac s’est muée en petite guinguette, à raison de « plusieurs sessions estivales », rappelle Esther Vayssié, chargée de la communication de l'association. A ses côtés, Alexandre Ragonnaud croise les doigts : «Nous espérons cette année retrouver notre rythme de croisière en termes de fréquentation (18 000 à 20 000 visiteurs). Tout en sachant que le maximum de spectateurs que l’on puisse accueillir sur ces Quais, c’est 24 000 personnes, à raison de 8 000 par soir et par concert », explique le président de la Fête. Un président qui n’est pas du tout viticulteur ou jeune agriculteur, comme cela était la tradition au départ (N.D.L.R.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Un enrobé végétal sur une portion de route en Deux-Sèvres

C’est un chantier un peu particulier qui s’est déroulé la semaine dernière dans la zone d’activité de l’…

Salarié agricole à Augé, Loïs a combattu les feux en Gironde
Depuis le 18 juillet, une vingtaine de sapeurs-pompiers deux-sévriens, volontaires et professionnels, partent toutes les 72 h en…
Quand les ovins cohabitent avec les arbres
Le concours national Graines d’agriculteurs est organisé par Terres Innovantes, le fonds de dotation de Jeunes Agriculteurs. Il…
Vente aux enchères : « Du jamais vu en Rouge de l’Ouest »

Des prix moyens à 930 € le bélier et trois top prix à plus de 2 500 €, même les plus anciens éleveurs de Rouge de l’Ouest n’…

Des produits locaux, mis en conserve localement
Avec « la Conserverie du Moulin », Axel Patissous a lancé la commercialisation de ses rillettes de porc, de poulet et de plats…
« La modulation des doses est une innovation majeure pour l’agriculture »
Au Gaec la Roche Ruffin, à Pamproux, la modulation des apports d’intrants est entrée dans les pratiques depuis 2018 avec l’…
Publicité