Aller au contenu principal

Magasins de producteurs
À la Ferme d'Aunis, la boucherie traditionnelle est à l’honneur

À Surgères, le magasin de producteurs La Ferme d’Aunis s’est doté le mois dernier d’un rayon boucherie traditionnelle et d’un boucher employé à temps complet, afin de renforcer un peu plus la proximité entre producteurs et consommateurs.

« Le côté familial » du magasin de producteurs fait partie des arguments qui ont convaincu Mathéo Boisson (ici au centre, entre Christophe Chagneaud et Laurence Février) de se lancer dans cette aventure.
© Kévin Brancaleoni

C’est une petite révolution pour les habitués de la Ferme d’Aunis : depuis le 12 octobre, leur magasin ouvre désormais chaque semaine le mercredi après-midi et le jeudi matin, en plus des horaires auxquels il était déjà accessible (jeudi après-midi à samedi matin). Un changement qui concerne aussi bien les consommateurs que les producteurs, qui ont dû adapter leurs modalités d’approvisionnement du magasin. Mais les résultats sont bien présents, explique Laurence Février, viticultrice membre de l’association de producteurs et depuis peu responsable salariée du magasin : « Nous avons augmenté l’affluence de 100 clients en trois semaines. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Méthaniser, pour mieux valoriser ses effluents
  En début d’année prochaine, une unité de méthanisation verra le jour à Sanxay. À sa tête, deux éleveurs qui cherchaient à…
Elise fabrique des tommes et des yaourts de brebis
  Elle est la première dans la Vienne à transformer le lait de brebis en fromages et en yaourts. Élise Breton est en finale du…
Les vêlages d’été, une bonne idée ?
Depuis une dizaine d’années, le Gaec Bodin concentre une partie de ses vêlages en été. Un choix qui lui permet de répondre à la…
Cochons d’Antran: de la vente directe et des gîtes
  Céline Bois, éleveuse de porcs à Antran, et Alexandre Thomas, formateur au lycée agricole de Montmorillon, ont lancé leur gamme…
Une vente qui ne fait toujours pas l’unanimité
  La vente d’une exploitation agricole de plus de 2000 hectares dans la Vienne revient dans l’actualité, avec le choix réalisé…
Réserves de substitution : tensions et incompréhensions montent d’un cran
Les 29 et 30 octobre, le regroupement redouté à Sainte-Soline s’est déroulé avec de nombreux heurts entre opposants aux réserves…
Publicité