Aller au contenu principal

FDSEA
La FDSEA demande l’ouverture de la procédure des calamités agricoles

Face à la sécheresse et aux températures élevées, la FDSEA a demandé à la préfète l’ouverture de la procédure des calamités agricoles pour cause de sécheresse.

Réuni le lundi 24 août pour son bureau de rentrée, la FDSEA a fait un tour de table sur la situation des cultures. L’absence de pluie significative depuis plusieurs semaines et les températures élevées depuis plusieurs jours, font qu’une situation de sécheresse s’est installée sur le département. 

Dans de nombreux secteurs, les parcelles en herbe sont totalement grillées, l’alimentation des animaux au pré a débuté depuis le début de l’été, les stocks de fourrage sont déjà très entamés.

Pour la récolte de maïs ensilage qui vient de débuter la situation n’est pas meilleure, le volume de récolte est faible et la qualité est médiocre. Pour le tournesol, bien que la récolte n’ait pas débuté, l’aspect de la culture ne laisse guère d’espoir pour un rendement correct.

Pour toutes ces raisons, la FDSEA vient de demander à  la  préfète l’ouverture de la procédure des calamités agricoles pour cause de sécheresse. La FDSEA demande que soit convoqué en urgence le comité départemental d’expertise ainsi qu’une commission d’enquête sur le terrain pour constater les pertes de récoltes.

La FDSEA reste à la disposition de l’administration pour orienter la commission d’enquête sur les zones les plus touchées (Bocage, Est de la Gâtine, plaine de Thouars et sud-est département).

Déjà  touchés par des crises multiples, les éleveurs sont très affectés par cette situation de sécheresse qui va dans les prochains mois peser sur la trésorerie.

Contact : Patrice Coutin 06 84 76 69 58.


Irrigation

Un arrêté préfectoral place le bassin de l'Autize Vendée en interdiction totale de prélèvements depuis vendredi 21 août  et un autre daté du 24 août la place la zone 13 Lambon en arrêt total. La zone du Lambon est la 11e zone de gestion du département où  les prélèvements à des fins agricoles à partir de forages, cours d'eau plans d'eau sont interdits.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

L'atelier des 6 Vallées réunit des producteurs de la Vienne et des Deux-Sèvres.
L'Atelier des Vallées prend forme
L'atelier collectif de découpe et de transformation de produits locaux des Vallées devrait voir le jour début 2026 à Coulombiers…
Les membres du syndicat de la race Limousine des Deux-Sèvres ont acté une présidence partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault.
Deux présidents pour la Limousine

La présidence du syndicat deux-sévrien de la Limousine est désormais partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault, un…

Baptiste Conreaux amène les commandes de fruits, légumes, jus et œufs à la porte de ses clients.
Des produits locaux livrés à domicile

Si la demande de livraison de fruits et légumes locaux était forte pendant la crise sanitaire, elle s'est bien estompée ces…

Laurette Didière vient de créer son agence Charentes In Flow.
Découverte touristique sur-mesure des Charentes
Laurette Didière créé une agence de tourisme réceptive : Charentes In Flow.
La Chambre d'agriculture de Charente (représentée par son président Christian Daniau) a porté le dossier pour tout le Poitou-Charentes. Aux manettes : le service Environnement, dirigé par Audrey Triniol.
La MAEC zone intermédiaire financée en intégralité
Tous les agriculteurs éligibles à la mesure agro-environnementale et climatique "zone intermédiaire en Poitou-Charentes", qui en…
Guillaume Roux et Cassandra Bœuf veillent sur leurs escargots.
Nouveaux anges gardiens pour les cagouilles
Cassandra Bœuf et Guillaume Roux ont repris la Cagouille charentaise, à Mons. L'exploitation hélicicole va déménager dans les…
Publicité