Aller au contenu principal

La Bulle souffle ses cinq bougies

La monnaie locale complémentaire charentaise fête ses cinq ans. A cette occasion, un événement est prévu le jeudi 4 avril.

Emma Friez et Marine Grosset présentent l'affiche de l'événement, qui se tiendra le 4 avril, place du Palet à Angoulême.
Emma Friez et Marine Grosset présentent l'affiche de l'événement, qui se tiendra le 4 avril, place du Palet à Angoulême.
© (© ES)

Favorisant l'achat, la fabrication et les emplois localement, la monnaie locale la Bulle s'est invitée dans le porte-monnaie des Charentais depuis cinq ans. Elle a été initiée par l'association citoyenne Poivre MLC, née en 2015, et par sa volonté de valoriser et défendre le commerce charentais et promouvoir l'économie sociale et solidaire. "La Bulle est un outil pour recentrer et reconscientiser notre consommation", décrit Marine Grollet, l'une des présidentes de l'association. "Elle complète l'euro et permet d'avoir différents niveaux d'achat". La monnaie (une Bulle = un euro) existe sous forme numérique (via une application de paiement) et papier. Elle représente 225 000 Bulles en circulation sur le territoire charentais. "Nous estimons qu'environ 700 000 Bulles sont échangées par an. Nous comptons 145 points de vente et 350 usagers". Les commerces sont pour la plupart des services aux citoyens ou entre professionnels (plomberie, BTP...).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Roxane et Abdarrahman Wadih dans le food-truck : "Chez Wadih cheese naan".
Un food-truck aux saveurs indiennes débarque à Barbezieux
Abdarrahman Wadih lance son food-truck de naans, une spécialité de pain indien, à Barbezieux. Ouverture prévue le 13 mai.
Vendredi dernier, Hervé Jacquelin constatait que le niveau du Salleron était plutôt haut.
Hmuc : des objectifs inatteignables ?
Si l'étude Hmuc de la Creuse était appliquée, plusieurs rivières de la Vienne auraient déjà été en alerte. C'est le cas du…
Pascal Béhar et Flore Marquis commercialisent leur système sur internet et lors de salons spécialisés.
Faire le plein de bocaux sous vide
Elle cherchait un outil pour conserver les produits alimentaires. Il travaillait dans le monde de la cuisine et a une âme d'…
Grâce aux parts prises dans la société, l'exploitant percevra des intérêts et dividendes pendant toute la durée de l'engagement, qui court sur 30 ans. Une façon de créer un complément de retraite issu des énergies renouvelables.
Une société pour partager la valeur du photovoltaïque

La Fnsea 79 poursuit son programme d'accompagnement des agriculteurs au photovoltaïque. Une société dédiée est en cours de…

Un collectif s'est constitué pour faire une offre de rachat de la Ferme de la Combe.
Adriers : une vente d'exploitation controversée

Membres de la Confédération Paysanne 86, adhérents de l'association des Prés survoltés, élus et particuliers : ils…

Christophe LIMOGES, élu Président du Syndicat des Laiteries Charentes-Poitou

Mardi 9 avril, le conseil d'administration du Syndicat des laiteries Charentes-Poitou s'est réuni et a…

Publicité