Aller au contenu principal

La biennale deux-sévrienne de l’élevage et de la gastronomie

Du 25 au 27 septembre à Parthenay, l’élevage et la gastronomie ont rendez-vous lors du festival. Une manifestation qui réunira 800 animaux lors de laquelle les éleveurs partageront leur passion avec le public.

La huitième édition du Festival de l’élevage et de la gastronomie aura pour thème « produire local, consommer local ».
La huitième édition du Festival de l’élevage et de la gastronomie aura pour thème « produire local, consommer local ».
© N.C.

L’élevage deux-sévrien sera en fête du vendredi 25 au dimanche 27 septembre à Parthenay. En effet, 2015, année impaire, est synonyme de Festival de l’élevage et de la gastronomie. Cent cinquante éleveurs exposants, 800 animaux, bovins, ovins, équins et caprins s’empareront du marché aux bestiaux.
Environ 450 enfants d’écoles maternelles compteront parmi les visiteurs. Les élèves, un peu plus grands, qui occupent d’ordinaire les bancs des établissements d’enseignement agricole seront mis à contribution pour l’accueil des enfants. Avec les différents trophées des lycéens, ils auront aussi l’occasion de s’illustrer. Quatre établissements se disputeront la première place autour du mouton vendéen. En race normande, six écoles sont engagées. Parmi les deux cents élèves qui officieront dans les concours de pointage, les meilleurs se qualifieront pour le prochain salon de l’agriculture.
Les présidents mettent aussi en avant le concours des apprentis bouchers qui se tiendra le samedi après-midi. Les six candidats, des apprentis de deuxième année, seront départagés sur la qualité de leur travail de découpe et de présentation du produit.
De races il sera également question sur les rings, avec les présentations, les défilés du dimanche et avec les cinq concours organisés le vendredi et le samedi. La réunion de Parthenay s’organise encore autour des trois concours nationaux de  parthenaises (270 animaux engagés), moutons vendéens (150 engagés et 16 élevages de 3 régions) et rouges de l’Ouest (80 animaux). Du côté des laitières, soixante-dix normandes sont attendues pour le rendez-vous interrégional et une vingtaine de montbéliardes concourront le samedi.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Agathe Raimbert est installée en son nom et est salariée de son conjoint sur une exploitation bovin viande à Saint-Pierre-de-Maillé.
Une agricultrice candidate aux Européennes
Elles ont lieu dans un peu plus de 4 mois, mais les élections européennes ne soulèvent pas un entrain important. Dans la Vienne,…
Johnny et Thierry Boisson partagent la même impression sur la complexité administrative.
"Toujours des craintes pour l'avenir de l'exploitation"
Les manifestations agricoles de ces dernières semaines ont montré une complexité administrative et une dépendance à la Pac qui n'…
Estelle et Pascal Giraudeau fabriquent des pâtes et de la farine avec le blé, tendre et dur, produit sur l'exploitation.
Avec un bon blé, on fait des bonnes pâtes
À la recherche de valeur ajoutée sur leur production de blé, Pascal et Estelle Giraudeau ont décidé de faire de la farine, et des…
"Ce qui me ronge le plus le matin, c'est de m'assurer que je vais bien pouvoir régler telle ou telle facture", confie Sébastien Martin.
Ovins : "Je n'arrive pas à dégager un revenu"

Jeune installé dans la Vienne, Sébastien Martin est venu pour la première fois manifester. Originaire de Belgique, cet éleveur…

Blocages des cinq principaux Leclerc des Deux-Sèvres pour réclamer de la transparence

Toute la journée du 23 février, les tracteurs de la Fnsea 79 et de JA 79 ont bloqué les accès aux parkings des magasins…

Jason Morisson installe son food-truck quatre soirs chaque semaine à Claix, Champniers, Soyaux et Linars.
Rainbow Burger sublime les goûts et les couleurs 
Jason Morisson a créé en octobre 2022 son food-truck de burgers faits avec des produits charentais. 
Publicité