Aller au contenu principal

L’ insertion s’invite dans les vignes de la Vienne

  Depuis le mois de janvier, il y a du nouveau au domaine de Lavauguyot. Le vignoble de Jaunay-Marigny est en cours de restructuration par German Mulet et Valentin Ramel, eux-mêmes salariés du Groupe SOS, spécialisé dans l’entrepreneuriat social.

Pour eux, c’est un «cadre un peu magique». Et même si Valentin Ramel et German Mulet ne connaissaient pas le Poitou il y a quelques mois, ces deux jeunes spécialistes de la viticulture et de l’œnologie sont désormais bien implantés et convaincus du potentiel des vignes de Jaunay-Marigny. Il faut dire que les deux hommes sont à la tête depuis le début de l’année du Domaine de Lavauguyot, à Jaunay-Marigny: 70 hectares de terres en bio et biodynamie, dont 20 en vignes,  et un manoir utilisé comme lieu d’hébergement et de festivités. La structure appartient toujours à Frédéric Brochet, qui l’a mise en location auprès du groupe SOS, avec un bail de 18 ans. De quoi laisser le temps de mettre en place le projet social imaginé par l’association, créée en 1984 et qui est aujourd’hui leader européen de l’entrepreneuriat social. L’objectif est de continuer l’exploitation du site, tout en proposant des  chantiers d’insertion. Une éducatrice vient d’être recrutée, et se charge désormais de rencontrer les prescripteurs, pour des emplois de 6 à 24 mois dans la viticulture et / ou l’hébergement.

En attendant ces emplois sociaux, les deux jeunes hommes ont débuté le travail dans les vignes et sont en train de s’équiper en presse, cuves inox, mais aussi matériel de viticulture. «Nous souhaitons évidemment rester en bio et aller vers une exploitation la plus écologique et respectueuse de la nature possible» détaille Valentin Ramel, directeur adjoint du domaine, qui évoque des traitements des vignes déjà réalisés au quad électrique. «À terme, nous voudrions bannir le machinisme thermique.» Quant aux choix de vinifications, les deux passionnés de vin apportent leurs expériences en France et à l’étranger et entendent bien créer des relations avec les vignerons des alentours.  «Le climat offre des possibilités nouvelles» estime Valentin Ramel. Originaire de la région Lyonnaise, il a fait des études en biochimie et œnologie, ainsi que dans le management du vin. German Mulet, directeur, est quant à lui issu d’une famille de vignerons d’Argentine, a fait des études d’œnologie et a travaillé dans des domaines en France et en Belgique. «Nous ne sommes pas dans une zone géographique reconnue pour sa viticulture. On a tout à faire. Je veux que les gens du secteur soient fiers de leurs produits!». La première cuvée dirigée par Valentin Ramel et German Mulet pourra être dégustée dès l’année prochaine, avec des Sauvignon Blanc, Fiée Gris et Pinot noir, déjà présents sur le domaine. «Nous allons créer une marque qui résume le vignoble, le projet d’insertion et l’histoire du domaine» explique German Mulet. Et même si c’est justement cette première cuvée qui est l’objectif actuel, les deux hommes débordent d’idées: mettre en place un certificat de qualification professionnelle; ou proposer une expérience durant 1 à 3 ans pour réaliser de A à Z une cuvée.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

« La production cunicole remplit mes objectifs de reconversion »
Pour sa reconversion professionnelle, Michaël Gouin a choisi de devenir éleveur de lapins. Installé à Largeasse, il perpétue la…
La traite en plein champ : agile et économique
A Cram-Chaban (17), Arnaud Dubois a investi dans une salle de traite mobile d’occasion. Elle lui permet une…
Bovins lait : le tâtonnement de la sortie au pâturage
Grégoire Métais a décidé en 2022 de mettre ses vaches laitières à l’herbe, principalement pour réduire son coût alimentaire. L’…
La rupture de la tête de vérin permettant le relevage du pont basculant aurait pu entraîner une catastrophe.
Au moins trois semaines de fermeture pour le pont du Brault
La panne inédite survenue sur l’ouvrage entre Charron et la Vendée va paralyser pour quelques temps encore la circulation entre…
Avec le nouveau moulin, La Boulange à Manu a du pain sur la planche
Emmanuel Davignon est en train de racheter le moulin situé à quelques pas de son exploitation pour proposer un pain produit de A…
Le National Blanc Bleu Belge à la foire de Lezay
L’association Festiv’Agri, qui organise la foire de Lezay, du 9 au 11 juin, a décroché le concours national de la race Blanc Bleu…
Publicité