Aller au contenu principal

Diversification
Juguler son coût énergétique avec le photovoltaïque

Guillaume Albert, gérant de la Scea Alfoporc, à Mauléon, a fait d'une pierre deux coups : recentrer ses activités sur un seul site avec la construction d'un bâtiment, et produire lui-même son électricité avec l'équipement photovoltaïque

Olivier Fruchet, de la Sarl Jean-Paul Auger de Boismé, avec Guillaume Albert, gérant de la Scea Alfoporc, à Mauléon, devant le bâtiment photovoltaïque de l'éleveur.
© Marie Giraud

À la tête d'un atelier de 200 truies en naisseur-engraisseur, 40 vaches limousines et 190 ha, Guillaume Albert, 42 ans, est désormais aussi producteur d'électricité.

Installé en 2008 sur la ferme familiale de Mauléon, l'exploitant envisageait depuis plusieurs années la construction d'un bâtiment de stockage, pour en finir avec la gestion de deux sites d'exploitation, distants de 7 km. " Le site annexe servait au stockage de fourrages, de matériel et des céréales pour alimenter la fabrication d'aliment à la ferme (FAF) de l'atelier porcin, précise-t-il. Je voulais rationaliser mon outil de travail, gagner en temps et en confort de travail avec un nouveau bâtiment sur site ".

Un décret libère le projet

L'agriculteur a contacté la Sarl Jean-Paul Auger (Boismé) et la Sas Onillon (Mauléon) pour l'étude du projet. " Quand je me suis intéressé aux recettes que pouvait dégager le photovoltaïque, ça a été une évidence ".

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

L'atelier des 6 Vallées réunit des producteurs de la Vienne et des Deux-Sèvres.
L'Atelier des Vallées prend forme
L'atelier collectif de découpe et de transformation de produits locaux des Vallées devrait voir le jour début 2026 à Coulombiers…
Les membres du syndicat de la race Limousine des Deux-Sèvres ont acté une présidence partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault.
Deux présidents pour la Limousine

La présidence du syndicat deux-sévrien de la Limousine est désormais partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault, un…

Baptiste Conreaux amène les commandes de fruits, légumes, jus et œufs à la porte de ses clients.
Des produits locaux livrés à domicile

Si la demande de livraison de fruits et légumes locaux était forte pendant la crise sanitaire, elle s'est bien estompée ces…

Laurette Didière vient de créer son agence Charentes In Flow.
Découverte touristique sur-mesure des Charentes
Laurette Didière créé une agence de tourisme réceptive : Charentes In Flow.
La Chambre d'agriculture de Charente (représentée par son président Christian Daniau) a porté le dossier pour tout le Poitou-Charentes. Aux manettes : le service Environnement, dirigé par Audrey Triniol.
La MAEC zone intermédiaire financée en intégralité
Tous les agriculteurs éligibles à la mesure agro-environnementale et climatique "zone intermédiaire en Poitou-Charentes", qui en…
Guillaume Roux et Cassandra Bœuf veillent sur leurs escargots.
Nouveaux anges gardiens pour les cagouilles
Cassandra Bœuf et Guillaume Roux ont repris la Cagouille charentaise, à Mons. L'exploitation hélicicole va déménager dans les…
Publicité