Aller au contenu principal

Aliment animal
Ipampa, Ippap, Ippi et Itavi, un quatuor d’indices pour des prix moins volatils

Un accord pour ouvrir des négociations en cas de variation excessive des aliments pour les animaux d’élevage a été signé. Présentation des indices qui serviront de base.

L’accord sur l’ouverture de négociations lorsque les prix des matières premières présentent des variations excessives va placer les indices agricoles, et leur mode de calcul, sous les feux de l’actualité dans les mois à venir.
L’accord sur l’ouverture de négociations lorsque les prix des matières premières présentent des variations excessives va placer les indices agricoles, et leur mode de calcul, sous les feux de l’actualité dans les mois à venir.
© Réussir/S. Roupnel

Le 3 mai 2011, la Fnsea (ainsi que les filières représentatives FNB, FNP et CFA), les JA, la Fédération nationale de l’industrie et du commerce en gros des viandes, le Syndicat national des industries de la viande-Syndicat national du commerce du porc, la Fédération des industries agricoles, Coop de France, la Confédération française du commerce interentreprises, Leclerc, Intermarché et la Fédération des entreprises du commerce et de la distribution (représentant notamment les enseignes Système U, Auchan, Carrefour, Lidl, Aldi, Cora et Casino) ont signé un accord volontaire pour ouvrir des négociations sur les conditions de vente des produits issus de trois filières d’élevage (bovin, porc, volaille) en cas de variation excessive à la hausse et à la baisse des prix des aliments animaux. L’Association nationale des industries de l’agroalimentaire (Ania) et la Fédération française des industriels charcutier-traiteur (Fict) ont demandé un peu de temps pour réfléchir à cet engagement.


Lire la suite en page 3 d'Agri79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

L'atelier des 6 Vallées réunit des producteurs de la Vienne et des Deux-Sèvres.
L'Atelier des Vallées prend forme
L'atelier collectif de découpe et de transformation de produits locaux des Vallées devrait voir le jour début 2026 à Coulombiers…
Les membres du syndicat de la race Limousine des Deux-Sèvres ont acté une présidence partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault.
Deux présidents pour la Limousine

La présidence du syndicat deux-sévrien de la Limousine est désormais partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault, un…

Laurette Didière vient de créer son agence Charentes In Flow.
Découverte touristique sur-mesure des Charentes
Laurette Didière créé une agence de tourisme réceptive : Charentes In Flow.
Baptiste Conreaux amène les commandes de fruits, légumes, jus et œufs à la porte de ses clients.
Des produits locaux livrés à domicile

Si la demande de livraison de fruits et légumes locaux était forte pendant la crise sanitaire, elle s'est bien estompée ces…

Guillaume Roux et Cassandra Bœuf veillent sur leurs escargots.
Nouveaux anges gardiens pour les cagouilles
Cassandra Bœuf et Guillaume Roux ont repris la Cagouille charentaise, à Mons. L'exploitation hélicicole va déménager dans les…
La taille des haies est finalement autorisée jusqu'au 15 avril inclus.
Un mois de plus pour tailler les haies

Suite aux pluies importantes de ces dernières semaines, qui ont rendu de nombreuses parcelles inaccessibles, la date d'…

Publicité