Aller au contenu principal

Innovation : de la composition physique des sols à la recommandation agronomique

Terrena propose un nouvel outil d’analyse aux agriculteurs. Objectif : scruter les sols de façon pointue pour adapter les apports d’intrants aux besoins réels.

Le temps où les agriculteurs pensaient à satisfaire les besoins de la culture est révolu. « Nous travaillons avec en tête le bon fonctionnement du sol. De celui-ci, les plantes extraient les nutriments dont elles ont besoin », explique Maxime Bujon, céréalier à Montalembert.
Ce mode de fonctionnement, bénéfique à l’environnement, exige une parfaite connaissance du potentiel des sols. Cette technologie, par étapes successives, permettra de sortir une carte précise des sols assortie de préconisations. L’étude a commencé mi-novembre par le passage d’un outil géoréférencé. Il a sillonné les parcelles en faisant des relevés tous les 12 mètres. Équipé de roues étroites, il mesure, via la diffusion d’un courant électrique, la résistivité des sols sur une profondeur allant de la surface à 1,70 mètre. « Dans une même parcelle, on peut, en moins de 300 m, passer d’une terre de groie à un limon profond. De la composition physique dépend le potentiel et donc - en fonction des précédents culturaux également - les apports ».

S’engager dans cette technique est pour les exploitants un choix stratégique. La réalisation de l’analyse des sols coûte 100 €/ha en prestation initiale. C’est un investissement qui, comme l’épandeur à engrais (*) et l’installation sur la moissonneuse-batteuse de capteurs de rendement, sera amorti sur plusieurs années. À ce jour, Terrena compte 70 adhérents engagés dans ce dispositif pour 4 000 ha de surface.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Père et fils se lancent dans la culture de framboises à grande échelle
Face à une difficulté croissante à valoriser la production de céréales, Philippe Dinais s’oriente vers des cultures mieux…
Les futurs chevaux champions de saut naissent à Esse
La famille Courdent a lancé un élevage de chevaux de sport à Esse, spécialisé dans le saut d’obstacles.
Une installation synonyme de diversification
Théophile Baudoin va rejoindre la ferme familiale début 2024. À la production de viande bovine en place, il veut ajouter un…
Quand les enfants reviennent s’installer à la ferme
 Après avoir chacun expérimenté le salariat et d’autres milieux de travail, Dylan et Erwan Guynouard ont choisi de revenir sur l’…
Chanvre Mellois labellise sa production
L’entreprise des 14 agriculteurs associés de Chanvre Mellois accroit sa production et ses ventes, sécurisant encore son assise…
Fabrice tutore les jeunes pousses… d’éleveurs caprins !
Des acteurs du plan Capr’1 ont mis en place un système de tutorat caprin en Nouvelle-Aquitaine Pays-de-la-loire. Une dizaine d’…
Publicité