Aller au contenu principal

Il y a des freins psychologiques qu’il est difficile de desserrer

François Joulain, exploitant à Saint-Romans-lès-Melle, se prépare pour les semis de blé. Vers le 16 octobre, il devrait sortir son semoir. À moins que les conditions météo ne l’amène à patienter encore un peu.

François Joulain devrait commencer les semis d’ici une dizaine de jours. Un choix qui lui convient pour le moment mais l’exploitant garde un œil sur l’évolution des conditions 
climatiques qui pourraient, à moyen terme, faire évoluer sa conduite culturale.
François Joulain devrait commencer les semis d’ici une dizaine de jours. Un choix qui lui convient pour le moment mais l’exploitant garde un œil sur l’évolution des conditions
climatiques qui pourraient, à moyen terme, faire évoluer sa conduite culturale.
© N.C.

La mi-octobre approche. Les sols ont été brassés, les semoirs sont prêts. Dans les campagnes, une certaine impatience se fait sentir. Les semis de blé symbolisent le renouveau. Une nouvelle année culturale s’ouvre. Et comme chaque année, l’enjeu est important pour les agriculteurs. François Joulain, céréalier expérimenté, installé à Saint-Romans-lès-Melle, se projette déjà au 16 octobre. « Il se peut que je commence mes semis ce lundi-là », témoignait-il le 2 octobre. Une date raisonnable, juge l’exploitant d’après son expérience. « Je travaille notamment avec Sillon une variété tardive. Elle peut être mise en terre entre le 15 et le 30 octobre », expose-il.

Choisie d’abord pour son potentiel de production, ses caractéristiques sont en phase avec les priorités de François. « Je préfère semer entre le 10-15 octobre qu’après le 25 », confie-t-il. Les variétés précoces ont une reprise de végétation rapide au printemps. Les risques de subir une gelée et d’altérer le rendement sont réels selon le producteur. Ces risques, le gérant de l’Earl Joulain, qui enregistre 86 q de rendement moyen en 2017 dans ses terres du Mellois, n’est pas disposé à les prendre.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Un collectif s'est constitué pour faire une offre de rachat de la Ferme de la Combe.
Adriers : une vente d'exploitation controversée

Membres de la Confédération Paysanne 86, adhérents de l'association des Prés survoltés, élus et particuliers : ils…

Roxane et Abdarrahman Wadih dans le food-truck : "Chez Wadih cheese naan".
Un food-truck aux saveurs indiennes débarque à Barbezieux
Abdarrahman Wadih lance son food-truck de naans, une spécialité de pain indien, à Barbezieux. Ouverture prévue le 13 mai.
Vendredi dernier, Hervé Jacquelin constatait que le niveau du Salleron était plutôt haut.
Hmuc : des objectifs inatteignables ?
Si l'étude Hmuc de la Creuse était appliquée, plusieurs rivières de la Vienne auraient déjà été en alerte. C'est le cas du…
Pascal Béhar et Flore Marquis commercialisent leur système sur internet et lors de salons spécialisés.
Faire le plein de bocaux sous vide
Elle cherchait un outil pour conserver les produits alimentaires. Il travaillait dans le monde de la cuisine et a une âme d'…
Grâce aux parts prises dans la société, l'exploitant percevra des intérêts et dividendes pendant toute la durée de l'engagement, qui court sur 30 ans. Une façon de créer un complément de retraite issu des énergies renouvelables.
Une société pour partager la valeur du photovoltaïque

La Fnsea 79 poursuit son programme d'accompagnement des agriculteurs au photovoltaïque. Une société dédiée est en cours de…

Christophe LIMOGES, élu Président du Syndicat des Laiteries Charentes-Poitou

Mardi 9 avril, le conseil d'administration du Syndicat des laiteries Charentes-Poitou s'est réuni et a…

Publicité