Aller au contenu principal

Grêle : vers une récolte amputée de 15 %

Il ne s’agit que de premières estimations du BNIC, mais elles sont déjà révélatrices des dégâts occasionnés par les épisodes de grêle très violents qui ont traversé le territoire les 20 et 21 juin sur quatre couloirs et touché 170 communes. 

13 500 hectares auraient été diversement touchés.
© L'Agriculteur Charentais

Suite aux orages de grêle subis les 20 et 21 juin et sur la base d’un recensement conduit la semaine dernière, le BNIC estime que la grê̂le a touché́ 170 communes à̀ des degré́s divers, entraînant « une réduction du potentiel de ré́colte ré́gionale estimé́e à 15 % ».

Quatre axes touchés

« Cet é́pisode de grê̂le trè̀s violent, après avoir traversé́ la Gironde, a suivi plusieurs couloirs sur une zone d’environ 100 kilomètres de long et 30 kilomè̀tres de large », rappelle l’interprofession du cognac dans un communiqué. Des grê̂lons de taille importante ont frappé́ les exploitations viticoles sur plusieurs axes :

• En Charente-Maritime : Mirambeau, Lorignac, Neulles, Clam, Germignac, puis en Charente : Angeac-Champagne, Gensac-la-Pallue, Bourg-Charente et le sud de Sigogne ;

• De Montendre (17) au sud d’Angoulême, en passant par Barbezieux, Bellevigne et Châteauneuf-sur-Charente  ;

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Un enrobé végétal sur une portion de route en Deux-Sèvres

C’est un chantier un peu particulier qui s’est déroulé la semaine dernière dans la zone d’activité de l’…

Salarié agricole à Augé, Loïs a combattu les feux en Gironde
Depuis le 18 juillet, une vingtaine de sapeurs-pompiers deux-sévriens, volontaires et professionnels, partent toutes les 72 h en…
Quand les ovins cohabitent avec les arbres
Le concours national Graines d’agriculteurs est organisé par Terres Innovantes, le fonds de dotation de Jeunes Agriculteurs. Il…
Vente aux enchères : « Du jamais vu en Rouge de l’Ouest »

Des prix moyens à 930 € le bélier et trois top prix à plus de 2 500 €, même les plus anciens éleveurs de Rouge de l’Ouest n’…

Des produits locaux, mis en conserve localement
Avec « la Conserverie du Moulin », Axel Patissous a lancé la commercialisation de ses rillettes de porc, de poulet et de plats…
« La modulation des doses est une innovation majeure pour l’agriculture »
Au Gaec la Roche Ruffin, à Pamproux, la modulation des apports d’intrants est entrée dans les pratiques depuis 2018 avec l’…
Publicité