Aller au contenu principal

Grêle : l’envoyé spécial du ministère audite les responsables agricoles

En fin de semaine dernière, Bruno Locqueville, inspecteur général de l’agriculture, s’est arrêté en Charente pour discuter avec les responsables locaux des conséquences des orages de grêle sur les cultures. Le 4 juillet, la préfète de Charente a présidé un Conseil de bassin Charentes-Cognac largement consacré aux intempéries.

Le Conseil de bassin viticole s’est tenu le 4 juillet dans les locaux du BNIC.

Le mois de juin 2022 restera celui des coups de foudre, selon Météorage, qui en a dénombré - c’est un record ! - plus de 200 000. La Charente n’a pas échappé à ces épisodes violents, notamment les 20 et 21 juin, avec des orages qui ont mêlé vent, grêle et précipitations intenses. Depuis, l’interprofession du cognac est sur le pont « pour accompagner les viticulteurs les plus touchés, sensibiliser les maires des 170 communes impactées et faire  remonter nos doléances » explique Christophe Véral, le président du BNIC. Pour cela, le BNIC a d’abord organisé des visites d’exploitations sinistrées en présence d’élus et de représentants de l’Etat. Avant d’enchaîner avec une série de réunions sur le terrain à Mirambeau, Segonzac, Clam et Saint-Maigrin en collaboration avec l’UGVC et en présence de représentants des Chambres d’agriculture, des banques et de la MSA.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Un enrobé végétal sur une portion de route en Deux-Sèvres

C’est un chantier un peu particulier qui s’est déroulé la semaine dernière dans la zone d’activité de l’…

Salarié agricole à Augé, Loïs a combattu les feux en Gironde
Depuis le 18 juillet, une vingtaine de sapeurs-pompiers deux-sévriens, volontaires et professionnels, partent toutes les 72 h en…
Quand les ovins cohabitent avec les arbres
Le concours national Graines d’agriculteurs est organisé par Terres Innovantes, le fonds de dotation de Jeunes Agriculteurs. Il…
Vente aux enchères : « Du jamais vu en Rouge de l’Ouest »

Des prix moyens à 930 € le bélier et trois top prix à plus de 2 500 €, même les plus anciens éleveurs de Rouge de l’Ouest n’…

Des produits locaux, mis en conserve localement
Avec « la Conserverie du Moulin », Axel Patissous a lancé la commercialisation de ses rillettes de porc, de poulet et de plats…
« La modulation des doses est une innovation majeure pour l’agriculture »
Au Gaec la Roche Ruffin, à Pamproux, la modulation des apports d’intrants est entrée dans les pratiques depuis 2018 avec l’…
Publicité