Aller au contenu principal

Gérer les mycotoxines du maïs fourrage en bovin viande

La présence de mycotoxines dans la ration des bovins, à base de maïs fourrage, est souvent suspectée d’être responsable de troubles divers : chute de production, problèmes de fertilité... Cependant l’identification des causes réelles est complexe car la diversité des composés toxiques possibles, en lien avec la ration, est importante et les références scientifiques sont parfois insuffisantes. La première recommandation est de se rapprocher de son vétérinaire pour déterminer précisément le problème et envisager toutes les origines possibles. Tous les conseil d'Arvalis.

Des mycotoxines différentes n’ont pas les mêmes effets chez les animaux, en lien avec leur structure et leur distribution dans l’organisme.
© Lefevre / Réussir

Une dizaine d’espèces de champignons du genre Fusarium est couramment rencontrée sur les maïs. Ces moisissures microscopiques sont présentes dans toutes les parties de la plante et peuvent produire des mycotoxines qu’on pourra donc éventuellement retrouver dans le maïs fourrage sans que celui-ci ne soit visiblement moisi. Béatrice Orlando, ingénieure spécialiste de la qualité sanitaire chez Arvalis insiste sur une confusion fréquente, qu’il faut éviter « Malgré leur présence relativement courante, ces mycotoxines provenant du champ ne constituent pas en soi un danger dès lors que les niveaux rencontrés sont acceptables au regard des études disponibles et de la réglementation en vigueur ». Pour la nutrition animale, seules les aflatoxines font l’objet d’une réglementation. D’autres mycotoxines font simplement l’objet de recommandations (voir tableau, exemple pour l’alimentation des vaches laitières).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

François Berthelot
Disparition de François Berthelot

C'est avec stupeur que la rédaction a appris le décès de François Berthelot, mercredi dernier, suite à un accident avec un…

Intempéries de printemps : cas de force majeure reconnu pour tout le département

Les fortes intempéries intervenues en sortie d’hiver et au printemps ont, pour certaines exploitations, empêché les semis…

Un collectif s'est constitué pour faire une offre de rachat de la Ferme de la Combe.
Adriers : une vente d'exploitation controversée

Membres de la Confédération Paysanne 86, adhérents de l'association des Prés survoltés, élus et particuliers : ils…

Michel Cousseau retrace dans cet ouvrage le récit que son papa lui a fait le jour de ses 92 ans de son enfance, dans les Deux-Sèvres et la Vienne.
La vie des paysans du Poitou dans un livre
Dans son dernier livre, Michel Cousseau raconte la vie presque ordinaire d'Alexandre, son papa. Pas tout à fait ordinaire, parce…
Lionel Simon (2e à gauche), entouré de ses salariés : Dylan Jaulin, Flavie Gourbault, Floriane Cousineau.
"Je fais du lait en individuel avec des salariés"

Suite au départ de son associé, Lionel Simon, à La Peyratte, a choisi de garder le troupeau laitier et d'organiser la main d'…

Pour Julien Dupuis, de l'Earl La Mardière à Saivres, la collaboration avec le restaurant O La Vache représente autant une amitié professionnelle forte qu'un débouché intéressant.
O' La vache, la belle histoire de l'éleveur et du restaurateur

La brasserie conviviale, zone Mendès-France à Niort, rouvrira le 3 juin. Depuis 2019, elle met à la carte de la viande…

Publicité