Aller au contenu principal

Franck Riester : « Pas besoin d'une crise commerciale, en plus de la covid ! "

Le 25 février, après s’être entretenu avec le maire d’Angoulême, Xavier Bonnefont et avoir visité sur place l’entreprise Nidec, Franck Riester, ministre du Commerce extérieur a rallié Cognac et le BNIC en fin de matinée, pour une première entrevue avec les responsables de l’interprofession.

© Fabienne Lebon

« Je suis venu à Cognac pour dire aux professionnels, notre volonté de sortir par le haut de la guerre commerciale qui règne aujourd’hui avec les Etats-Unis. Les deux côtés de l’Atlantique y ont intérêt et c’est pour nous une priorité politique », a témoigné le ministre, au sortir de la rencontre. « La menace est déjà en exécution sur les cognacs haut de gamme et nous sommes conscients du poids du cognac dans les exportations des vins et spiritueux ». Mais le ministre se veut positif : « Nous avons des signaux qui vont dans le bon sens, notamment du côté de la nouvelle administration Biden. Même si le dossier est entre les mains du commissaire européen, je prendrais également contact avec la nouvelle ministre du commerce extérieur, Katherine Tai, dès son entrée en fonction ». Au niveau européen, le ministre pousse aussi à la création d’un fonds de compensation et au plan national, le plan de relance export propose des axes d’accompagnement : « des chèques relance export, la création de postes VIE, une e-vitrine sectorielle pour les vins et spiritueux... »

Après avoir visité au pas de charge deux maisons de cognac de taille différente (la PME Bache-Gabrielsen et le numéro deux du cognac, Martell), le ministre est parti direction la Vienne, pour un déplacement consacré à l’export et à l’attractivité qui se poursuit aujourd’hui.  

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Ambiance Terre : le plus gros événement agricole en Deux-Sèvres s’organise

Nouvelle année et nouvel essai pour reprogrammer Ambiance Terre, l’événement de promotion des métiers agricoles…

Il construit lui-même son semoir en semis direct
Polyculteur éleveur à Vérines (17), Jérôme Rivasseau n'a pas été suivi par sa Cuma pour s’équiper d’un semoir en semis direct. Qu…
La Fnsea 79 va lancer sa société dédiée au photovoltaïque
Avec l’intention de répondre aux besoins exprimés par ses adhérents, mais aussi par des agriculteurs voulant compléter leurs…
Des vaches Angus pour valoriser les prairies gâtinaises
Le 2 décembre, le Sertad (syndicat des eaux) et Bio Nouvelle-Aquitaine animaient une rencontre à l’EARL des Bouchauds, à Saint-…
Miniatures agricoles : petite échelle mais grande passion
À l’approche de Noël, les concessions de matériels agricoles mettent les jouets à l’honneur sous le sapin. Les tracteurs et…
Six acteurs agricoles demandent à l'Etat de garantir la sécurité des biens et des personnes
En amont de la mobilisation programmée le 15 janvier à Mauzé par le collectif Bassines Non Merci, la Fnsea79, JA79, la chambre d'…
Publicité