Aller au contenu principal

Installation
Franck prépare sa participation au rendez-vous de la transmission

Depuis un an, Franck Moreau se prépare à accueillir un nouvel associé. Son père Bernard fait valoir ses droits à la retraite le 31 décembre prochain. Le 4 décembre il participera au speed dating organisé par la chambre d’agriculture mettant en relation candidats et cédants.

À 36 ans, Franck aimerait poursuivre son chemin professionnel en partageant avec son associé, projet d’entreprise, temps de travail et investissement.
À 36 ans, Franck aimerait poursuivre son chemin professionnel en partageant avec son associé, projet d’entreprise, temps de travail et investissement.
© C. P.
Transmettre une exploitation agricole, c’est transmettre une entreprise. L’affaire est un peu plus complexe qu’il n’y paraît. Franck Moreau, éleveur à La Chapelle-Thireuil, en fait le constat. À la fin de l’année, l’associé du GAEC Le sillon Blanc sera seul à la tête d’un outil dont l’économie repose sur la production de 630 000 litres de lait par an. L’exploitation de 95 ha porte l’essentiel des cultures nécessaires à l’élevage des animaux. Vingt hectares sont destinés à la vente du blé. « Mon père prend sa retraite le 31 décembre », expose le jeune producteur. Aussi, depuis un an, la ferme est à la recherche d’un associé.
À 36 ans, Franck aimerait poursuivre son chemin professionnel en partageant avec son associé, projet d’entreprise, temps de travail et investissement. « Je connais la rentabilité de mon outil, certifie l’entrepreneur. Un jeune motivé par la production laitière qui demain déciderait de prendre ses responsabilités au sein de l’exploitation disposerait d’un revenu et de conditions de travail meilleurs que ceux que j’avais en 1997 à mon installation. » 
Convaincu des vertus de l’agriculture en association, Franck Moreau se rendra à Melle, au lycée agricole Jacques-Bujault, le 4 décembre. Il participera à la journée organisée par la chambre d’agriculture. De 9 h 45 à 17 h 30, tables rondes, mini-conférences et ateliers autour des problématiques liées à la transmission des parts d’une société s’enchaîneront. S’intercaleront des rendez-vous entre repreneurs et cédants. Une étape dont Franck attend beaucoup : « En fin d’année dernière j’ai tenté un parrainage qui n’a pu aboutir pour différentes raisons. En début d’année 2012, je me suis inscrit au répertoire à l’installation. Malheureusement, peu de jeunes à ce jour  se montrent intéressés par la production laitière ». Une source d’inquiétude pour le chef d’entreprise en prospection. Et de s’interroger de l’influence des crises sur la motivation des candidats : « 2009 et 2010 étaient des années difficiles. Depuis, chez nous, parce que nous avons adapté la gestion de l’outil, la réalité économique est acceptable. Lorsque l’on est agriculteur, on est chef d’entreprise. Le risque, c’est notre quotidien, le prix de la liberté d’action ».
Confronté au manque de candidature mais convaincu de l’attrait de sa structure pour qui aurait vocation à s’installer, Franck, pour ne pas agir dans la précipitation, s’est adjoint les services d’un salarié. C’est désormais sereinement qu’il poursuit sa quête. Cette association future est un challenge. Une véritable philosophie mais également le choix du bon sens : « Mon outil tourne. Les coûts de production sont maîtrisés. C’est un socle solide sur lequel on peut prendre appui pour réfléchir à l’avenir. Un avenir que je veux équilibré entre projet professionnel et vie privée ». Cet avenir pour Franck ne peut s’envisager que par l’association.                                        

Programme

La quinzaine de la transmission se déroule du 20 novembre au 4 décembre. Deux rendez-vous ont lieu en Deux-Sèvres : le 20 novembre, salle socioculturelle du Tallud. De 13 h 45 à 17 h 30, après-midi de réflexion autour du thème : « La transmission du capital, une préoccupation pour tous ».
Le 4 décembre, au lycée agricole de Melle, de 9 h 45 à 16 h 30, rencontres entre cédants et candidats à l’installation en société (format speed dating).
Contact :  Jean-Pierre Charron au 05 49 77 10 43.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Salarié agricole à Augé, Loïs a combattu les feux en Gironde
Depuis le 18 juillet, une vingtaine de sapeurs-pompiers deux-sévriens, volontaires et professionnels, partent toutes les 72 h en…
Quand les ovins cohabitent avec les arbres
Le concours national Graines d’agriculteurs est organisé par Terres Innovantes, le fonds de dotation de Jeunes Agriculteurs. Il…
Vente aux enchères : « Du jamais vu en Rouge de l’Ouest »

Des prix moyens à 930 € le bélier et trois top prix à plus de 2 500 €, même les plus anciens éleveurs de Rouge de l’Ouest n’…

Des produits locaux, mis en conserve localement
Avec « la Conserverie du Moulin », Axel Patissous a lancé la commercialisation de ses rillettes de porc, de poulet et de plats…
« La modulation des doses est une innovation majeure pour l’agriculture »
Au Gaec la Roche Ruffin, à Pamproux, la modulation des apports d’intrants est entrée dans les pratiques depuis 2018 avec l’…
Moissons : des rendements décevants en Poitou-Charentes
La récolte de céréales dans le département est terminée depuis quelques jours. Les organismes stockeurs font part de leurs…
Publicité