Aller au contenu principal

Forçage génétique: 70 % des Français y seraient opposés

© iStock

Près de 70 % des Français seraient opposés au forçage génétique, révèlent FNE, Pollinis et OGM Danger le 27 janvier d’après les résultats d'un sondage réalisé par Yougov dans plusieurs pays de l’Union Européenne. Cette technique, rappellent les associations, utilise Crispr-Cas9 pour «modifier la génétique ou pour éradiquer complètement des populations sauvages, telles que les moustiques ou les rats». «Les premiers essais environnementaux sur le terrain de moustiques porteurs de gènes visant à éradiquer le moustique anophèle porteur de la malaria sont préparés au Burkina Faso» avec les financements de la Fondation Bill & Melinda Gates, soulignent les associations.

«Les questions éthiques et les risques liés au forçage génétique plaident pour son interdiction afin de favoriser et développer l’approche One Health», estime Christian Hosy de France Nature Environnement. Les associations françaises, membres d’une coalition européenne intitulée Stop Gene Drive, demandent aux gouvernements de signer «un moratoire mondial» sur la dissémination d’organismes forcés génétiquement modifiés lors de la prochaine Cop15 qui se tiendra à Kunming (Chine). Un appel soutenu selon les associations par 78 organisations de toute l’Europe et par plus de 260 000 citoyens dans le cadre d’une pétition européenne.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Agathe Raimbert est installée en son nom et est salariée de son conjoint sur une exploitation bovin viande à Saint-Pierre-de-Maillé.
Une agricultrice candidate aux Européennes
Elles ont lieu dans un peu plus de 4 mois, mais les élections européennes ne soulèvent pas un entrain important. Dans la Vienne,…
Johnny et Thierry Boisson partagent la même impression sur la complexité administrative.
"Toujours des craintes pour l'avenir de l'exploitation"
Les manifestations agricoles de ces dernières semaines ont montré une complexité administrative et une dépendance à la Pac qui n'…
Au jour 3, la mobilisation continue

15 h : Le préfet de Charente-Maritime, Brice Blondel, est resté plus de deux heures auprès…

"On sait que nous avons un produit riche en calcium", confient les frères Barré.
Un amendement calcaire produit à Blanzay

Dans le sud Vienne, la carrière Barré a relancé depuis peu la commercialisation de son produit "Calcibarré". Cet amendement…

En mars 2021, un loup avait été retrouvé à Lathus-Saint-Rémy. Il avait été percuté par un train.
Possibles attaques de loup dans la Vienne
Après de fortes suspicions la semaine dernière dans les Deux-Sèvres des attaques de brebis ont été constatées dans la Vienne…
Estelle et Pascal Giraudeau fabriquent des pâtes et de la farine avec le blé, tendre et dur, produit sur l'exploitation.
Avec un bon blé, on fait des bonnes pâtes
À la recherche de valeur ajoutée sur leur production de blé, Pascal et Estelle Giraudeau ont décidé de faire de la farine, et des…
Publicité