Aller au contenu principal

Forçage génétique: 70 % des Français y seraient opposés

© iStock

Près de 70 % des Français seraient opposés au forçage génétique, révèlent FNE, Pollinis et OGM Danger le 27 janvier d’après les résultats d'un sondage réalisé par Yougov dans plusieurs pays de l’Union Européenne. Cette technique, rappellent les associations, utilise Crispr-Cas9 pour «modifier la génétique ou pour éradiquer complètement des populations sauvages, telles que les moustiques ou les rats». «Les premiers essais environnementaux sur le terrain de moustiques porteurs de gènes visant à éradiquer le moustique anophèle porteur de la malaria sont préparés au Burkina Faso» avec les financements de la Fondation Bill & Melinda Gates, soulignent les associations.

«Les questions éthiques et les risques liés au forçage génétique plaident pour son interdiction afin de favoriser et développer l’approche One Health», estime Christian Hosy de France Nature Environnement. Les associations françaises, membres d’une coalition européenne intitulée Stop Gene Drive, demandent aux gouvernements de signer «un moratoire mondial» sur la dissémination d’organismes forcés génétiquement modifiés lors de la prochaine Cop15 qui se tiendra à Kunming (Chine). Un appel soutenu selon les associations par 78 organisations de toute l’Europe et par plus de 260 000 citoyens dans le cadre d’une pétition européenne.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Moissons 2022 : le changement climatique s'annonce
Les moissons ont débuté très précocement cette année sur le territoire, à l’issue d’un printemps sec et chaud. Les…
Un abattoir à la ferme près de Champdeniers
 En une dizaine d’années, Magalie et Antony Papet ont expérimenté plusieurs aspects du métier d’éleveurs : salariat, vente…
« L’animal reflète l’humain », atteste la comportementaliste Pauline Garcia
De l’audiovisuel à l’élevage, il y a un pas que peu franchissent. Pauline Garcia l’a fait, en développant une activité de…
« Plus rien de rationnel »

Le début des moissons en ce début juin est certes timide, mais remarquable. « Des années comme celles-ci…

Une supplémentation pour valoriser la ration
Des extraits de plante, incorporés aux granulés, améliorent le processus de digestion des bovins, réduisant les risques d’acidose…
Les convois agricoles et les règles de la route
À l’heure de la récolte, les engins, moissonneuses, tracteurs et remorques de grains ou de paille, presse à balles rondes,…
Publicité