Aller au contenu principal

Des recettes exceptionnelles pour le Conseil Départemental

Cette semaine, les élus du Conseil départemental planchaient notamment sur une première décision modificative du budget 2022, qui affiche plus de recettes que prévu. Explication avec le vice-président en charge des finances, Claude Edelstein.

Claude Edelstein, maire de Chasseneuil-du-Poitou, est vice-président chargé des finances du Conseil départemental de la Vienne
© Conseil départemental 86

Avant de détailler les axes de dépenses, est-ce que l’on peut expliquer ce résultat exceptionnel ?

Ce sont des résultats financiers exceptionnels de 2021. 59 M€ au total dont 13 M€ du résultat de 2020. Au total, nous tablons sur 44 M€ de recettes complémentaires pour 2022. Cela représente effectivement une manne financière importante. Pour le Conseil Départemental ce sont donc des moyens supplémentaires pour répondre aux besoins actuels qui se font sentir de manière criante de par la forte inflation que nous subissons. Il faut notamment penser au coût des énergies ou encore des matériaux mais aussi au soutien plus global des associations et structures de nos compétences.

D’où proviennent ces recettes exceptionnelles ?

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Un enrobé végétal sur une portion de route en Deux-Sèvres

C’est un chantier un peu particulier qui s’est déroulé la semaine dernière dans la zone d’activité de l’…

Salarié agricole à Augé, Loïs a combattu les feux en Gironde
Depuis le 18 juillet, une vingtaine de sapeurs-pompiers deux-sévriens, volontaires et professionnels, partent toutes les 72 h en…
Quand les ovins cohabitent avec les arbres
Le concours national Graines d’agriculteurs est organisé par Terres Innovantes, le fonds de dotation de Jeunes Agriculteurs. Il…
Vente aux enchères : « Du jamais vu en Rouge de l’Ouest »

Des prix moyens à 930 € le bélier et trois top prix à plus de 2 500 €, même les plus anciens éleveurs de Rouge de l’Ouest n’…

Des produits locaux, mis en conserve localement
Avec « la Conserverie du Moulin », Axel Patissous a lancé la commercialisation de ses rillettes de porc, de poulet et de plats…
« La modulation des doses est une innovation majeure pour l’agriculture »
Au Gaec la Roche Ruffin, à Pamproux, la modulation des apports d’intrants est entrée dans les pratiques depuis 2018 avec l’…
Publicité