Aller au contenu principal

FNSEA 16 : appel à manifester le 17 février à Bordeaux

Sous le slogan "Non à la liquidation de l'agriculture française", les syndicats agricoles de la FNSEA-JA de toute la région Nouvelle-Aquitaine appellent à manifester à Bordeaux le 17 février. Un déplacement sur place est organisé par la FNSEA 16.

Le mouvement a commencé le 8 février par une manifestation à Paris.
© Réussir

"Multiplication des normes et des interdictions, impasses agronomiques et techniques, sans parler de l'explosion des coûts de production, de la crise de l'énergie... : les agriculteurs n'en peuvent plus !" 

"Quel avenir demain si les agriculteurs n'ont plus les moyens de travailler ? Quid de la souveraineté alimentaire de notre pays à l'heure où les arboriculteurs sont obligés d'arracher leurs vergers, où les éleveurs se séparent d'une partie de leur cheptel..., faute de solutions et de prix rémunérateurs ?"

"Après avoir abandonné son industrie (plus de masques pour lutter contre la Covid-19, plus de médicaments, plus de textiles, plus de sidérurgie, et bientôt plus d'énergie...), la France va-t-elle abandonner son agriculture et devenir dépendante de pays tiers qui ne respectent aucunement nos normes sociales, sanitaires et environnementales ?"

Les revendications des syndicats :

  • Pas d'interdictions sans solutions, comme s'y est engagé le président de la République, et pour le développement de solutions alternatives.
  • Non aux importations qui ne respectent pas nos standards de production.
  • Non aux normes franco-françaises qui entraînent des distorsions de concurrence avec les pays voisins.
  • Non à une vision dogmatique de l'agriculture et pour une politique agricole structurante en Nouvelle-Aquitaine pour garder notre place de plus grande région agricole d'Europe.

Départ en bus ou en covoiturage selon le nombre de participants. Rendez-vous à : 8h45 de la Maison de l'agriculture à Angoulême.​ 

Départ de la manifestation à 11heures du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine à Bordeaux ; repas fourni par le syndicat.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

François Berthelot
Disparition de François Berthelot

C'est avec stupeur que la rédaction a appris le décès de François Berthelot, mercredi dernier, suite à un accident avec un…

Intempéries de printemps : cas de force majeure reconnu pour tout le département

Les fortes intempéries intervenues en sortie d’hiver et au printemps ont, pour certaines exploitations, empêché les semis…

Michel Cousseau retrace dans cet ouvrage le récit que son papa lui a fait le jour de ses 92 ans de son enfance, dans les Deux-Sèvres et la Vienne.
La vie des paysans du Poitou dans un livre
Dans son dernier livre, Michel Cousseau raconte la vie presque ordinaire d'Alexandre, son papa. Pas tout à fait ordinaire, parce…
Lionel Simon (2e à gauche), entouré de ses salariés : Dylan Jaulin, Flavie Gourbault, Floriane Cousineau.
"Je fais du lait en individuel avec des salariés"

Suite au départ de son associé, Lionel Simon, à La Peyratte, a choisi de garder le troupeau laitier et d'organiser la main d'…

Une des deux lagunes a été découpée dans la nuit de jeudi à vendredi.
Des dégradations en marge des festivités

Il y a quelques jours, une dizaine de syndicats, associations et partis politiques avaient appelé à des actions le long du…

Il est important de distinguer la fusariose du microdochium (exemple ci-dessus), qui ne produit pas de mycotoxines toxiques pour les êtres humains.
Il est encore tempsde protéger les épis tardifs

Les conditions humides courant montaison et les pluies répétées ont pu favoriser le développement de l'inoculum initial, et…

Publicité