Aller au contenu principal

Évaluer la biomasse pour estimer la quantité d’azote absorbée

La biomasse est un indicateur de la quantité d’azote absorbée par la culture, indispensable pour ajuster la fertilisation au printemps. Dans les secteurs où le gel hivernal est fréquent, une estimation à l’entrée et à la sortie de l’hiver est conseillée.

Il existe de nombreuses méthodes pour estimer la quantité d’azote absorbée par le colza. Ici, la pesée consiste à couper des pieds de culture au ras du sol puis à utiliser l’outil réglette azote colza® via l’application mobile ou sur Internet.
Il existe de nombreuses méthodes pour estimer la quantité d’azote absorbée par le colza. Ici, la pesée consiste à couper des pieds de culture au ras du sol puis à utiliser l’outil réglette azote colza® via l’application mobile ou sur Internet.
© Terres Inovia

Il existe une corrélation simple entre la biomasse produite (poids de matière verte fraîche) et la quantité d’azote absorbé par la culture. La quantité mobilisée à ce jour dans les racines et les feuilles couvrira en partie les besoins de la culture pour atteindre le rendement potentiel. Les éventuelles gelées pourront provoquer des pertes de feuilles vertes plus ou moins importantes. Or, 50 % de la quantité d’azote contenu dans ces feuilles tombées au sol sera remobilisé au printemps. Pour ne pas passer à côté, il est donc recommandé d’évaluer la biomasse avant hiver puis en fin d’hiver, vers la fin janvier- début février 2016. Il existe plusieurs méthodes pour l’estimer.

La pesée
La méthode par pesée consiste à couper des pieds de colza, si possible secs, au ras du sol dans deux placettes de 1 m² si la parcelle est homogène et dans quatre placettes représentatives si la parcelle est hétérogène, en évitant les bordures. La biomasse prélevée est pesée et le poids exprimé en kg/m². Pour estimer la quantité d’azote absorbé par le colza à partir de la pesée, il est possible d’accéder gratuitement à l’outil réglette azote colza® via l’application smartphone ou sur www.regletteazotecolza.fr.

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 16 décembre 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

François Berthelot
Disparition de François Berthelot

C'est avec stupeur que la rédaction a appris le décès de François Berthelot, mercredi dernier, suite à un accident avec un…

Intempéries de printemps : cas de force majeure reconnu pour tout le département

Les fortes intempéries intervenues en sortie d’hiver et au printemps ont, pour certaines exploitations, empêché les semis…

Timothée Goudeau, non issu du milieu agricole, est actuellement en parrainage sur une ferme bovine à Boisragon.
Pâturage tournant et ACS : Timothée raisonne son projet

À Boisragon, l'apprenti Timothée Goudeau se prépare à reprendre la ferme de bovins allaitants de Philippe Juin, qui part à la…

Lionel Simon (2e à gauche), entouré de ses salariés : Dylan Jaulin, Flavie Gourbault, Floriane Cousineau.
"Je fais du lait en individuel avec des salariés"

Suite au départ de son associé, Lionel Simon, à La Peyratte, a choisi de garder le troupeau laitier et d'organiser la main d'…

Michel Cousseau retrace dans cet ouvrage le récit que son papa lui a fait le jour de ses 92 ans de son enfance, dans les Deux-Sèvres et la Vienne.
La vie des paysans du Poitou dans un livre
Dans son dernier livre, Michel Cousseau raconte la vie presque ordinaire d'Alexandre, son papa. Pas tout à fait ordinaire, parce…
En attendant l'arrivée des pigeons début septembre, Kenny Violette aménage pour mécaniser au maximum la production.
S'installer en pigeons : un projet sécurisant et familial

Kenny Violette va relancer un élevage de pigeons à Gourgé à la fin de l'été. Un projet qui lui permet d'assouvir son rêve d'…

Publicité