Aller au contenu principal

Et si Miss Pin’Up France était de la Vienne ?

Dans quelques jours, Astrid Buissonneaud participera au concours «MissPin’Up». Une compétition à laquelle la jeune femme de Poitiers ira avec son look habituel, puisque c’est au quotidien qu’elle s’habille à la mode des années 40-60.

Astrid Boissonneaud apprécie le côté soigné des tenues des années 1940-60.
© Elisabeth Hersand

Des robes trapèze ou jupes crayons, qui descendent en dessous du genou, un décolleté marqué, mais élégant, du rouge à lèvre  prononcé, des coiffures soignées... c’est le style Pin’up. Et c’est aussi celui d’Astrid Buissonneaud. Asssitante martenelle et autrice de livres pour enfans (sous le nom de  Sarah Conte), cette habitante de Poitiers a découvert cet univers il y a 6 ans. «Une amie m’a proposé de visiter au salon vintage de Niort, et d’y aller habillée, maquillée, coiffée, comme dans les années 40-60. Je me suis trouvée belle... femme!» se souvient la jeune femme. Si le style Pin-up peut correspondre à la mode des années 1920 à 1960, c’est celle des années 40-60 qui lui plait le plus. «J’ai toujours été fascinée par ces femmes qui ont su rester féminines durant le contexte de la guerre, et alors qu’elles géraient tout, en l’absence des hommes».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Exploitants et chefs d’entreprise face à l’incertitude de la reprise d’activité
Les éleveurs désœuvrés cherchent une activité pour ne pas broyer du noir. Les entreprises de l’aval mettent au chômage partiel…
Travail du sol: 4 étudiants présentent différentes techniques
Un groupe d’étudiants en 2e année de BTS Acse, au lycée agricole de Venours, ont récemment organisé une démonstration de…
Le printemps à la Ferme fait son retour
Après deux années sans portes ouvertes, en raison de la crise sanitaire, les agriculteurs du réseau Bienvenue à la Ferme…
Le repas 100% deux-sévrien des JA 79 se prépare

Le repas des Jeunes Agriculteurs des Deux-Sèvres aura lieu le samedi 21 mai. « Après les nombreux retours…

À Beauvoir-sur-Niort, Olésia et Irina ont trouvé refuge
Accueillies par Jean-Claude Aubineau et sa sœur Marité Sage, Olésia, Irina et sa fille Arina sont arrivées à la mi-mars. Loin de…
La première race allaitante du département confirme ses atouts
Le syndicat départemental de la race charolaise, réuni en assemblée générale le 10 mai à Bressuire, accueille trois nouveaux…
Publicité