Aller au contenu principal

Et si Miss Pin’Up France était de la Vienne ?

Dans quelques jours, Astrid Buissonneaud participera au concours «MissPin’Up». Une compétition à laquelle la jeune femme de Poitiers ira avec son look habituel, puisque c’est au quotidien qu’elle s’habille à la mode des années 40-60.

Astrid Boissonneaud apprécie le côté soigné des tenues des années 1940-60.
© Elisabeth Hersand

Des robes trapèze ou jupes crayons, qui descendent en dessous du genou, un décolleté marqué, mais élégant, du rouge à lèvre  prononcé, des coiffures soignées... c’est le style Pin’up. Et c’est aussi celui d’Astrid Buissonneaud. Asssitante martenelle et autrice de livres pour enfans (sous le nom de  Sarah Conte), cette habitante de Poitiers a découvert cet univers il y a 6 ans. «Une amie m’a proposé de visiter au salon vintage de Niort, et d’y aller habillée, maquillée, coiffée, comme dans les années 40-60. Je me suis trouvée belle... femme!» se souvient la jeune femme. Si le style Pin-up peut correspondre à la mode des années 1920 à 1960, c’est celle des années 40-60 qui lui plait le plus. «J’ai toujours été fascinée par ces femmes qui ont su rester féminines durant le contexte de la guerre, et alors qu’elles géraient tout, en l’absence des hommes».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Père et fils se lancent dans la culture de framboises à grande échelle
Face à une difficulté croissante à valoriser la production de céréales, Philippe Dinais s’oriente vers des cultures mieux…
Quand les enfants reviennent s’installer à la ferme
 Après avoir chacun expérimenté le salariat et d’autres milieux de travail, Dylan et Erwan Guynouard ont choisi de revenir sur l’…
Une installation synonyme de diversification
Théophile Baudoin va rejoindre la ferme familiale début 2024. À la production de viande bovine en place, il veut ajouter un…
Chanvre Mellois labellise sa production
L’entreprise des 14 agriculteurs associés de Chanvre Mellois accroit sa production et ses ventes, sécurisant encore son assise…
Fabrice tutore les jeunes pousses… d’éleveurs caprins !
Des acteurs du plan Capr’1 ont mis en place un système de tutorat caprin en Nouvelle-Aquitaine Pays-de-la-loire. Une dizaine d’…
Des gins et whiskys aux saveurs du Poitou
Du gin et du whisky fabriqués à deux pas de Poitiers, c’est le défi qu’ont relevé deux amis d’enfance, Morgan Rochais et Boris…
Publicité