Aller au contenu principal

Machinisme : Auriau souffle ses 70 bougies

Les 10 et 11 juin derniers, le concessionnaire Auriau fêtait son 70e anniversaire, sur son site de la Grimaudière. Au fil des années, faisant le lien entre constructeurs et agriculteurs, l’entreprise a adapté son offre d’engins aux impératifs des exploitations.

Pendant deux jours, le distributeur Auriau a exposé ses matériels sur son site de La Grimaudière.
© Guillaume de Werbier

Il faut en réalité remonter au milieu des années trente, pour connaître l’origine des établissements Auriau. À cette époque-là, il n’est pas encore question de véhicules agricoles, mais d’automobiles. « L’affaire a été créée par mon grand-oncle, un visionnaire : il avait commencé un commerce de voitures », confiait le week-end dernier, Michel Auriau, dirigeant emblématique de la SARL du même nom, basée à La Grimaudière, entre 1985 et 2013. « J’ai retrouvé des documents datant de 1938, mentionnant la vente d’une centaine de voitures d’occasion. Quand on replace ça dans le contexte, c’était important. Le garage était dans le bourg. A la place de là où on se trouve, il y avait un bâtiment construit en 1936, dans lequel étaient stockées les voitures». Le changement de cap s’opère, en 1952, quand le père de Michel Auriau reprend la société familiale. À partir de cette date, elle fait du matériel agricole sa spécialité en étant distributeur de la marque Société française.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Méthaniser, pour mieux valoriser ses effluents
  En début d’année prochaine, une unité de méthanisation verra le jour à Sanxay. À sa tête, deux éleveurs qui cherchaient à…
Elise fabrique des tommes et des yaourts de brebis
  Elle est la première dans la Vienne à transformer le lait de brebis en fromages et en yaourts. Élise Breton est en finale du…
Les vêlages d’été, une bonne idée ?
Depuis une dizaine d’années, le Gaec Bodin concentre une partie de ses vêlages en été. Un choix qui lui permet de répondre à la…
Cochons d’Antran: de la vente directe et des gîtes
  Céline Bois, éleveuse de porcs à Antran, et Alexandre Thomas, formateur au lycée agricole de Montmorillon, ont lancé leur gamme…
Une vente qui ne fait toujours pas l’unanimité
  La vente d’une exploitation agricole de plus de 2000 hectares dans la Vienne revient dans l’actualité, avec le choix réalisé…
Réserves de substitution : tensions et incompréhensions montent d’un cran
Les 29 et 30 octobre, le regroupement redouté à Sainte-Soline s’est déroulé avec de nombreux heurts entre opposants aux réserves…
Publicité