Aller au contenu principal

Eau
Entre coupures et restrictions, une campagne d’irrigation tendue

Le déficit pluviométrique depuis l’automne, comparé aux normales saisonnières, a fait de la campagne d’irrigation 2022 un véritable casse-tête. Les irrigants deux-sévriens, du nord comme du sud, appellent à une meilleure gestion collective de la ressource.

L’étiage a démarré de façon très précoce et le niveau de restrictions pour le département des Deux-Sèvres est plus élevé qu’en 2017 à la même date et sans comparaison avec la situation de 2021.
© Préfecture des Deux-Sèvres

La carte des Deux-Sèvres illustrant les arrêtés d’irrigation a viré au rouge et noir au cours du mois de juillet. Les niveaux d’alerte renforcée et de crise concernent la majorité des bassins. La campagne d’irrigation 2022 restera dans les annales, avec des mesures inédites dès le printemps : « Mignon-Courance et Lambon étaient en coupure dès le 4 mai, suivis par le Thouet-Thouaret le 20 mai, l’Argenton le 18 juin. Thouet Amont, Marais Poitevin 1 et 2 à partir du 14 juillet », retrace Morgane Lebrault, conseillère eau et agronomie à la chambre d’agriculture des Deux-Sèvres.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Un enrobé végétal sur une portion de route en Deux-Sèvres

C’est un chantier un peu particulier qui s’est déroulé la semaine dernière dans la zone d’activité de l’…

Salarié agricole à Augé, Loïs a combattu les feux en Gironde
Depuis le 18 juillet, une vingtaine de sapeurs-pompiers deux-sévriens, volontaires et professionnels, partent toutes les 72 h en…
Quand les ovins cohabitent avec les arbres
Le concours national Graines d’agriculteurs est organisé par Terres Innovantes, le fonds de dotation de Jeunes Agriculteurs. Il…
Vente aux enchères : « Du jamais vu en Rouge de l’Ouest »

Des prix moyens à 930 € le bélier et trois top prix à plus de 2 500 €, même les plus anciens éleveurs de Rouge de l’Ouest n’…

Des produits locaux, mis en conserve localement
Avec « la Conserverie du Moulin », Axel Patissous a lancé la commercialisation de ses rillettes de porc, de poulet et de plats…
« La modulation des doses est une innovation majeure pour l’agriculture »
Au Gaec la Roche Ruffin, à Pamproux, la modulation des apports d’intrants est entrée dans les pratiques depuis 2018 avec l’…
Publicité