Aller au contenu principal

En s’ouvrant aux autres, elle boucle son avenir d’agricultrice

Claire Grimaldi s’est installée à Saint-Sauvant, dans la Vienne. À 49 ans, l’ancienne conseillère à la chambre d’agriculture des Deux-Sèvres a relevé un défi. En présentant son idée, elle l’a nourrie jusqu’à ce qu’elle se transforme en projet.

La luzerne produite par Claire Grimaldi et Thierry Faity sera valorisée par les 200 chèvres en production au Gaec La Canepetière à Saint-Sauvant.
La luzerne produite par Claire Grimaldi et Thierry Faity sera valorisée par les 200 chèvres en production au Gaec La Canepetière à Saint-Sauvant.
© C.P.

Elle est là. Sous-Jacente. Au quotidien, elle hante son hôte. À l’origine de nombreuses préoccupations et inquiétudes, elle est également source d’envie. En grandissant, elle a donné à Claire Grimaldi la force de se battre. Transformer une idée en projet exige de l’engagement. « C’est un peu comme l’accouchement, juge l’agricultrice. Tant que tu ne l’as pas vécu, tu ne peux pas savoir ».
En quatre ans, l’ingénieure agronome, alors âgée de 45 ans, est passée du statut de technicienne en chambre d’agriculture à celui d’exploitante agricole. Quatre ans de « gestation tourmentée ». « Passer de la théorie à la pratique était l’idée de départ », se remémore-t-elle. En 2013, elle décide de confronter celle-ci au regard des autres. « J’ai longtemps expliqué aux agriculteurs qui suivaient mes formations que la diversification des assolements est une force économique pour une exploitation agricole. Cette stratégie, associée à la gestion de la faune auxiliaire, doit permettre de baisser les intrants ». Thierry Faity, agriculteur à l’intérêt marqué pour la biodiversité, a été interpellé . En présentant son idée, Claire l’a nourrie.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

« On n’élève pas des animaux pour l’équarrissage »
Jeudi 13 janvier, la fédération des chasseurs et la chambre d’agriculture organisaient un point presse sur le renard. L’enjeu :…
Ambiance Terre : le plus gros événement agricole en Deux-Sèvres s’organise

Nouvelle année et nouvel essai pour reprogrammer Ambiance Terre, l’événement de promotion des métiers agricoles…

Il construit lui-même son semoir en semis direct
Polyculteur éleveur à Vérines (17), Jérôme Rivasseau n'a pas été suivi par sa Cuma pour s’équiper d’un semoir en semis direct. Qu…
La Fnsea 79 va lancer sa société dédiée au photovoltaïque
Avec l’intention de répondre aux besoins exprimés par ses adhérents, mais aussi par des agriculteurs voulant compléter leurs…
Des vaches Angus pour valoriser les prairies gâtinaises
Le 2 décembre, le Sertad (syndicat des eaux) et Bio Nouvelle-Aquitaine animaient une rencontre à l’EARL des Bouchauds, à Saint-…
Miniatures agricoles : petite échelle mais grande passion
À l’approche de Noël, les concessions de matériels agricoles mettent les jouets à l’honneur sous le sapin. Les tracteurs et…
Publicité