Aller au contenu principal

MSA des Charentes
Emmener les enfants au contact de l’agriculture

Le comité La Rochelle Océan de la MSA des Charentes a noué un partenariat avec des centres de loisirs de l’Aunis pour faire découvrir aux plus jeunes l’alimentation locale.

Automne oblige, ce sont les choux qui étaient à l’honneur lors de la visite des cultures.
© Kévin Brancaleoni

Ambiance classe verte en ce mercredi matin sur le Gaec Au potager de la Jarne. Pierre Bouteiller, maraîcher-apiculteur, accueillait une vingtaine d’enfants de six-sept ans pour leur présenter la culture des légumes d’automne. Ce sont d’abord les animaux présents sur l’exploitation - poules pondeuses et canards - qui ont retenu l’attention de la jeune troupe, mais, une fois dans les rangs où sont présentes de multiples variétés de choux, les légumes parviennent à les captiver. Ils répondent facilement aux questions sur l’identification des légumes, et n’hésitent pas à en poser eux-mêmes quelques-unes. « Est-ce qu’il y aura aussi des carottes ? », demande ainsi un petit garçon au maraîcher qui explique qu’il va planter des pommes de terre sur une parcelle qui accueillait cette année des patates douces...

« Les enfants n’ont pas de retenue, mais pas d’arrière-pensée non plus », sourit Christine Bouin, présidente du comité La Rochelle Océan de la MSA des Charentes.

C’est ce groupe local, présent sur la communauté d’agglomération de La Rochelle et les communautés de communes Aunis Atlantique et Aunis Sud, qui est à l’origine de cette visite. Elle s’inscrit dans son programme « De la fourche à la fourchette », lancé pour répondre à la demande de la caisse centrale de la MSA. Celle-ci souhaitait inciter ses comités locaux à organiser un événement autour de l’alimentation au début du mois d’octobre, mais le groupe aunisien est allé bien plus loin. « On a voulu rapprocher nos agriculteurs de la nouvelle génération, faire quelque chose qui sorte de l’ordinaire », explique Christine Bouin.

Un travail sur un an

C’est donc sur une année complète que le programme va être mené. Le comité MSA s’est rapproché des trois centres de loisirs de l’association Plaine d’Aunis Pleine de Jeunes (PAPJ), à St-Médard-d’Aunis, Croix-Chapeau et Vérines pour trouver le jeune public. « On voulait parler avec eux du local, de la saisonnalité et de l’anti-gaspi », indique l’animatrice du comité MSA, Carine Piot. En plus de Pierre Bouteiller, Jérôme Rivasseau, éleveur caprin à Vérines, va accueillir une poignée de visites au long de l’année afin de montrer aux jeunes l’évolution des productions et des animaux sur un temps long, entre septembre et juin. Carine Piot tient à remercier les exploitants pour cet accueil : « c’est de la disponibilité, du temps de présentation. Ils font découvrir l’agriculture de notre territoire. »

Ces sorties à la ferme ne sont pas le seul aspect du programme. À l’issue de la visite, les enfants font l’acquisition d’un panier de produits et consacrent leur après-midi à un atelier culinaire pour apprendre à les cuisiner. Et pour s’assurer des apports bénéfiques de cette initiation, le comité MSA La Rochelle Océan a choisi de travailler avec une nutritionniste, Camille Gravouil. Elle est d’ores et déjà intervenue auprès des enfants pour leur parler de l’importance du petit-déjeuner, de l’équilibre de l’assiette lors des repas et de l’alimentation responsable (lutte contre le gaspillage, compost...).

Il reste beaucoup à faire sur cette expérience, mais le comité MSA tire déjà un premier bilan positif de l’expérience en voyant le petit groupe plein d’enthousiasme. « Les enfants aiment être proches de la nature », constate Christine Bouin. « Ils sont très à l’écoute, très preneurs. »

Enfants comme adultes sont prêts à revêtir le tablier et à passer de la fourche à la fourchette.
© MSA des Charentes

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Méthaniser, pour mieux valoriser ses effluents
  En début d’année prochaine, une unité de méthanisation verra le jour à Sanxay. À sa tête, deux éleveurs qui cherchaient à…
Elise fabrique des tommes et des yaourts de brebis
  Elle est la première dans la Vienne à transformer le lait de brebis en fromages et en yaourts. Élise Breton est en finale du…
Les vêlages d’été, une bonne idée ?
Depuis une dizaine d’années, le Gaec Bodin concentre une partie de ses vêlages en été. Un choix qui lui permet de répondre à la…
Cochons d’Antran: de la vente directe et des gîtes
  Céline Bois, éleveuse de porcs à Antran, et Alexandre Thomas, formateur au lycée agricole de Montmorillon, ont lancé leur gamme…
Une vente qui ne fait toujours pas l’unanimité
  La vente d’une exploitation agricole de plus de 2000 hectares dans la Vienne revient dans l’actualité, avec le choix réalisé…
Réserves de substitution : tensions et incompréhensions montent d’un cran
Les 29 et 30 octobre, le regroupement redouté à Sainte-Soline s’est déroulé avec de nombreux heurts entre opposants aux réserves…
Publicité