Aller au contenu principal

Elicit Plant renforce les plantes, du labo aux champs

À Vilhonneur, la ferme familiale d’Aymeric Molin est devenue un laboratoire de biologie végétale. Elicit Plant y teste un produit naturel destiné à renforcer la résistance naturelle des plantes. La start-up entend lancer la commercialisation de ses solutions dès l’année prochaine.

Lors de l’inauguration, le 5 février dernier, Aymeric Molin, directeur général, a présenté au président de la Région Nouvelle-Aquitaine, Alain Rousset, les travaux menés par Elicit Plant. Le laboratoire travaille sur le blé, le soja, les légumineuses mais également les vignes.
Lors de l’inauguration, le 5 février dernier, Aymeric Molin, directeur général, a présenté au président de la Région Nouvelle-Aquitaine, Alain Rousset, les travaux menés par Elicit Plant. Le laboratoire travaille sur le blé, le soja, les légumineuses mais également les vignes.
© A.V.

C’est dans l’ancienne ferme de la famille Molin, que s’est montée la start-up. À Vilhonneur, l’exploitation agricole a laissé sa place à un laboratoire spécialisé dans la recherche biologique et chimique, dirigé par l’un des fils, Aymeric. Avec une idée en tête : améliorer les défenses naturelles des plantes. Elicit Plant a été créé en 2017 par Olivier Goulay avec cette idée en tête : « favoriser la défense des plantes », résume le président Jean-François Déchant. « L’idée est de valoriser une innovation qui permet de les renforcer. »
L’objectif est d’apporter des phytostérols exogènes à la plante. « C’est l’équivalent pour l’homme du cholestérol. Ce sont des graisses végétales que l’on fait rentrer dans la plante pour déclencher des signaux spécifiques de renforcement. » Cette innovation se retrouve par exemple déjà en cosmétologie. Elle aura là un développement purement agricole. « On envoie des signaux aux plantes qui leur permettent de réagir au stress abiotique comme la chaleur ou la sécheresse, et au stress biotique, c’est-à-dire les maladies. »

Retrouvez l'article complet dans La Vie Charentaise de ce vendredi 14 février 2020, disponible en kiosques et sur abonnement.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

L'atelier des 6 Vallées réunit des producteurs de la Vienne et des Deux-Sèvres.
L'Atelier des Vallées prend forme
L'atelier collectif de découpe et de transformation de produits locaux des Vallées devrait voir le jour début 2026 à Coulombiers…
Les membres du syndicat de la race Limousine des Deux-Sèvres ont acté une présidence partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault.
Deux présidents pour la Limousine

La présidence du syndicat deux-sévrien de la Limousine est désormais partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault, un…

Baptiste Conreaux amène les commandes de fruits, légumes, jus et œufs à la porte de ses clients.
Des produits locaux livrés à domicile

Si la demande de livraison de fruits et légumes locaux était forte pendant la crise sanitaire, elle s'est bien estompée ces…

Laurette Didière vient de créer son agence Charentes In Flow.
Découverte touristique sur-mesure des Charentes
Laurette Didière créé une agence de tourisme réceptive : Charentes In Flow.
La Chambre d'agriculture de Charente (représentée par son président Christian Daniau) a porté le dossier pour tout le Poitou-Charentes. Aux manettes : le service Environnement, dirigé par Audrey Triniol.
La MAEC zone intermédiaire financée en intégralité
Tous les agriculteurs éligibles à la mesure agro-environnementale et climatique "zone intermédiaire en Poitou-Charentes", qui en…
Guillaume Roux et Cassandra Bœuf veillent sur leurs escargots.
Nouveaux anges gardiens pour les cagouilles
Cassandra Bœuf et Guillaume Roux ont repris la Cagouille charentaise, à Mons. L'exploitation hélicicole va déménager dans les…
Publicité