Aller au contenu principal

Du piquet de vigne au meuble, Niko & Co mêle beau et durable

Transformer les piquets de vignes en meuble design, c’est le credo de Niko & Co. La toute jeune entreprise charentaise entend concilier le beau, la nature et le patrimoine viticole local.

David Nikolenko en gérant multitâche et Baptiste Fau à la création devant les chaises partiront dans un restaurant de Carnac.
David Nikolenko en gérant multitâche et Baptiste Fau à la création devant les chaises partiront dans un restaurant de Carnac.
© Alexandre Veschini

Que faire des vieux piquets de vigne qui encombrent les viticulteurs ? Plutôt que de les stocker dans un coin ou d’en faire du bois de chauffage, Niko & Co leur donne une deuxième vie, en les transformant en mobiliser design que l’entreprise vend aux particuliers comme aux professionnels. De l’acacia, du pin, du châtaigner, qui ne demandent qu’à être valorisés.

David Nikolenko préparait un BTS viticulture-oenologique en alternance, il y a un peu plus de deux ans, quand il s’est rendu à l’évidence : « Aucun système de recyclage n’était mis en place. Tout était stocké en vrac ou détruit. » Un gâchis qu’il estime à 60 piquets par hectare. Un chiffre qui va monter très vite en zone d’appellation Cognac et du bois de qualité dont le potentiel est gâché. Ça devient d’abord son projet de fin d’année. Il présente 20 prototypes de meubles à travers une exposition sur la viticulture à l’Oisellerie. Le succès est au rendez-vous, et suscite aussi bien la curiosité de partenaires que de médias. Le projet devient une entreprise.

Retrouvez la suite de l'article dans La Vie Charentaise du vendredi 14 janvier 2021, disponible en kiosque et sur abonnement.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Exploitants et chefs d’entreprise face à l’incertitude de la reprise d’activité
Les éleveurs désœuvrés cherchent une activité pour ne pas broyer du noir. Les entreprises de l’aval mettent au chômage partiel…
Travail du sol: 4 étudiants présentent différentes techniques
Un groupe d’étudiants en 2e année de BTS Acse, au lycée agricole de Venours, ont récemment organisé une démonstration de…
Le printemps à la Ferme fait son retour
Après deux années sans portes ouvertes, en raison de la crise sanitaire, les agriculteurs du réseau Bienvenue à la Ferme…
Le repas 100% deux-sévrien des JA 79 se prépare

Le repas des Jeunes Agriculteurs des Deux-Sèvres aura lieu le samedi 21 mai. « Après les nombreux retours…

La première race allaitante du département confirme ses atouts
Le syndicat départemental de la race charolaise, réuni en assemblée générale le 10 mai à Bressuire, accueille trois nouveaux…
À Beauvoir-sur-Niort, Olésia et Irina ont trouvé refuge
Accueillies par Jean-Claude Aubineau et sa sœur Marité Sage, Olésia, Irina et sa fille Arina sont arrivées à la mi-mars. Loin de…
Publicité