Aller au contenu principal

Du bio et du circuit court au Marché de Céline

Depuis le 8 mai, le Marché de Céline a remplacé La Belle Fermière. C’est une ancienne salariée qui a repris le magasin de producteurs. Son credo : la proximité des producteurs et le bio.

Céline Rhode propose des produits de producteurs essentiellement de la Charente et Dordogne.
Céline Rhode propose des produits de producteurs essentiellement de la Charente et Dordogne.
© A.V.

Pour les clients du Marché de Céline, la reprise s’est faite en douceur. « J’ai fait le pari d’ouvrir le 8 mai. Les gens ont répondu présent », explique Céline Rhode. Le magasin de producteurs installé à Dirac est désormais ouvert aux mêmes heures que la boulangerie et offre encore plus qu’avant un éventail de produits locaux et bio.
Les clients arrivent en des lieux familiers. Céline Rhode connaît bien les lieux. « J’ai fait l’ouverture de la Belle Fermière. J’y ai travaillé les six premiers mois et fait la fermeture. » Mais qu’est-ce qui l’a convaincu de se lancer à son compte ? « Le coprésident de la Belle Fermière Didier Lérisson et le maire de Dirac Alain Thomas m’ont contacté pour me dire que le magasin allait fermer », raconte Céline Rhode. « Je n’avais pas anticipé de me lancer. Il a fallu faire rapidement les recherches et les démarches pour la reprise. J’ai été bien accompagnée, avec également une aide de la CCI pour monter les dossiers. Je voulais surtout qu’on ne perde pas un commerce de proximité. C’est essentiel dans la vie de nos petites communes. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Ambiance Terre : le plus gros événement agricole en Deux-Sèvres s’organise

Nouvelle année et nouvel essai pour reprogrammer Ambiance Terre, l’événement de promotion des métiers agricoles…

Il construit lui-même son semoir en semis direct
Polyculteur éleveur à Vérines (17), Jérôme Rivasseau n'a pas été suivi par sa Cuma pour s’équiper d’un semoir en semis direct. Qu…
La Fnsea 79 va lancer sa société dédiée au photovoltaïque
Avec l’intention de répondre aux besoins exprimés par ses adhérents, mais aussi par des agriculteurs voulant compléter leurs…
Et ainsi va la vie d’une agriculture qui s’adapte

La connaissance est une force, l’ouverture un atout pour se projeter, pour construire.

Cette punchline concentre les…

Des vaches Angus pour valoriser les prairies gâtinaises
Le 2 décembre, le Sertad (syndicat des eaux) et Bio Nouvelle-Aquitaine animaient une rencontre à l’EARL des Bouchauds, à Saint-…
Miniatures agricoles : petite échelle mais grande passion
À l’approche de Noël, les concessions de matériels agricoles mettent les jouets à l’honneur sous le sapin. Les tracteurs et…
Publicité