Aller au contenu principal

Dossier porcs

Limiter l’entrée de contaminants dans l’élevage Porc Bel Air est l’objectif poursuivi à Linazay, dans la Vienne. Dès lors, la maîtrise zootechnique et le respect des protocoles sanitaires permettent de stabiliser l’environnement et de produire sereinement.

La Scea Porc Bel Air est en aliment blanc depuis plus de dix ans. « L’antibiotique qui coûte le moins cher est celui qui n’est pas consommé », juge Christophe Fouché le gérant.
La Scea Porc Bel Air est en aliment blanc depuis plus de dix ans. « L’antibiotique qui coûte le moins cher est celui qui n’est pas consommé », juge Christophe Fouché le gérant.
© N.C.

«Une unité comme la nôtre, c’est 35 heures de nettoyage par semaine : salles, couloirs matériels », présente Christophe Fouché, gérant de la Scea Porc Bel Air. A Linazay, l’hygiène et l’ordre relèvent d’un état d’esprit pour partie impulsé par la rigueur naturelle qui caractérise l’associé en charge du suivi de l’élevage composé de 500 truies. Un trait de caractère que l’expérience a sans nul doute renforcé. « Mon élevage a subi la maladie d’amaigrissement du porcelet à la fin des années 90. Nous comptabilisions 10 à 12% de pertes sur cette période. L’application des 20 recommandations de l’Afssa de Ploufragan nous a sortis de cette mauvaise passe », juge l’exploitant. Dans la conduite zootechnique comme dans le suivi sanitaire, l’outil a ses protocoles. Et pas question d’y déroger. « Jusqu’à présent ça marche. Nous sommes à 2,5% maximum 3% de perte. Le GMQ est de 900 grammes par jour à l’engraissement. Les résultats sont bons », présente l’éleveur portant l’espoir que le strict respect des règles de biosécurité ici appliquées préservera l’exploitation de tout autre incident sanitaire et notamment de la diarrhée épidémique porcine (DEP) ou encore la peste porcine africaine.

Lire la suite dans Agri 79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Roxane et Abdarrahman Wadih dans le food-truck : "Chez Wadih cheese naan".
Un food-truck aux saveurs indiennes débarque à Barbezieux
Abdarrahman Wadih lance son food-truck de naans, une spécialité de pain indien, à Barbezieux. Ouverture prévue le 13 mai.
Vendredi dernier, Hervé Jacquelin constatait que le niveau du Salleron était plutôt haut.
Hmuc : des objectifs inatteignables ?
Si l'étude Hmuc de la Creuse était appliquée, plusieurs rivières de la Vienne auraient déjà été en alerte. C'est le cas du…
Pascal Béhar et Flore Marquis commercialisent leur système sur internet et lors de salons spécialisés.
Faire le plein de bocaux sous vide
Elle cherchait un outil pour conserver les produits alimentaires. Il travaillait dans le monde de la cuisine et a une âme d'…
Grâce aux parts prises dans la société, l'exploitant percevra des intérêts et dividendes pendant toute la durée de l'engagement, qui court sur 30 ans. Une façon de créer un complément de retraite issu des énergies renouvelables.
Une société pour partager la valeur du photovoltaïque

La Fnsea 79 poursuit son programme d'accompagnement des agriculteurs au photovoltaïque. Une société dédiée est en cours de…

Christophe LIMOGES, élu Président du Syndicat des Laiteries Charentes-Poitou

Mardi 9 avril, le conseil d'administration du Syndicat des laiteries Charentes-Poitou s'est réuni et a…

Le site Soignon de Saint-Martin-de-Saint-Maixent arrive à saturation de sa capacité de production.
Eurial déménage son usine de fromages de chèvre

Le déménagement de l'usine Soignon de Saint-Martin-de-Saint-Maixent, appartenant à la coopérative Eurial (…

Publicité