Aller au contenu principal

Dossier épandage

Les investissements de Ludovic, remboursables sur quinze ans sont, cinq ans après leur réalisation, obsolètes. La nouvelle directive nitrates en changeant les règles oblige les agriculteurs à revoir leurs installations.

Ludovic Jarriault est plus particulièrement confronté à la problématique du stockage des lisiers.
Ludovic Jarriault est plus particulièrement confronté à la problématique du stockage des lisiers.
© N.C.

La gestion des effluents est une préoccupation permanente au Gaec Les Courlis. L’exploitation d’élevage située à Granzay-Gript compte deux troupeaux : 35 mères allaitantes et 110 vaches laitières.
En 2009, la production laitière est délocalisée. Un nouveau site de production est alors construit hors du bourg. L’investissement répond aux normes de gestion des effluents de l’époque. Les capacités de stockage sont surévaluées. « Nous avions 80 vaches en production. Notre projet était de monter à 110 », explique Ludovic Jarriault associé à son père Florent.
Pour maximiser la capacité de stockage, la fumière d’une surface de 550 m2  est couverte. Une fosse de 1000 m3 utiles est creusée sur le site. « Aujourd’hui, compte tenu de la taille du troupeau et des échanges paille fumier pratiqués avec quatre voisins, je tiens quatre mois à quatre mois et demi. Pour atteindre les six mois et demi imposés par les nouvelles normes, en l’état actuel de choses, je dois réinvestir. »

Lire la suite dans Agri 79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Travail du sol: 4 étudiants présentent différentes techniques
Un groupe d’étudiants en 2e année de BTS Acse, au lycée agricole de Venours, ont récemment organisé une démonstration de…
Le printemps à la Ferme fait son retour
Après deux années sans portes ouvertes, en raison de la crise sanitaire, les agriculteurs du réseau Bienvenue à la Ferme…
Le repas 100% deux-sévrien des JA 79 se prépare

Le repas des Jeunes Agriculteurs des Deux-Sèvres aura lieu le samedi 21 mai. « Après les nombreux retours…

Exploitants et chefs d’entreprise face à l’incertitude de la reprise d’activité
Les éleveurs désœuvrés cherchent une activité pour ne pas broyer du noir. Les entreprises de l’aval mettent au chômage partiel…
À Beauvoir-sur-Niort, Olésia et Irina ont trouvé refuge
Accueillies par Jean-Claude Aubineau et sa sœur Marité Sage, Olésia, Irina et sa fille Arina sont arrivées à la mi-mars. Loin de…
Le Logis du Mortier mise sur la fraîcheur
Alain Lucas a su transformer l’exploitation familiale en mauvaise santé à l’époque en y injectant des nouveautés, telle que la…
Publicité