Aller au contenu principal

Dossier épandage

Les investissements de Ludovic, remboursables sur quinze ans sont, cinq ans après leur réalisation, obsolètes. La nouvelle directive nitrates en changeant les règles oblige les agriculteurs à revoir leurs installations.

Ludovic Jarriault est plus particulièrement confronté à la problématique du stockage des lisiers.
Ludovic Jarriault est plus particulièrement confronté à la problématique du stockage des lisiers.
© N.C.

La gestion des effluents est une préoccupation permanente au Gaec Les Courlis. L’exploitation d’élevage située à Granzay-Gript compte deux troupeaux : 35 mères allaitantes et 110 vaches laitières.
En 2009, la production laitière est délocalisée. Un nouveau site de production est alors construit hors du bourg. L’investissement répond aux normes de gestion des effluents de l’époque. Les capacités de stockage sont surévaluées. « Nous avions 80 vaches en production. Notre projet était de monter à 110 », explique Ludovic Jarriault associé à son père Florent.
Pour maximiser la capacité de stockage, la fumière d’une surface de 550 m2  est couverte. Une fosse de 1000 m3 utiles est creusée sur le site. « Aujourd’hui, compte tenu de la taille du troupeau et des échanges paille fumier pratiqués avec quatre voisins, je tiens quatre mois à quatre mois et demi. Pour atteindre les six mois et demi imposés par les nouvelles normes, en l’état actuel de choses, je dois réinvestir. »

Lire la suite dans Agri 79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Salarié agricole à Augé, Loïs a combattu les feux en Gironde
Depuis le 18 juillet, une vingtaine de sapeurs-pompiers deux-sévriens, volontaires et professionnels, partent toutes les 72 h en…
Quand les ovins cohabitent avec les arbres
Le concours national Graines d’agriculteurs est organisé par Terres Innovantes, le fonds de dotation de Jeunes Agriculteurs. Il…
Des produits locaux, mis en conserve localement
Avec « la Conserverie du Moulin », Axel Patissous a lancé la commercialisation de ses rillettes de porc, de poulet et de plats…
Vente aux enchères : « Du jamais vu en Rouge de l’Ouest »

Des prix moyens à 930 € le bélier et trois top prix à plus de 2 500 €, même les plus anciens éleveurs de Rouge de l’Ouest n’…

« La modulation des doses est une innovation majeure pour l’agriculture »
Au Gaec la Roche Ruffin, à Pamproux, la modulation des apports d’intrants est entrée dans les pratiques depuis 2018 avec l’…
Moissons : des rendements décevants en Poitou-Charentes
La récolte de céréales dans le département est terminée depuis quelques jours. Les organismes stockeurs font part de leurs…
Publicité