Aller au contenu principal

Diversifier la faune pollinisatrice pour augmenter les rendements

Plusieurs études révèlent l’importance des insectes pollinisateurs sur le rendement des cultures. Bernard Vaissière, chargé de recherche à l’unité Abeille et environnement, de l’Inra d’Avignon, insiste sur l’importance de diversifier la faune pollinisatrice.

78 % des espèces de plantes à fleurs dépendent des animaux pour assurer leur pollinisation.
78 % des espèces de plantes à fleurs dépendent des animaux pour assurer leur pollinisation.
© N.C.

«Il n’existe pas d’insectes pollinisateurs idéaux pour toutes les cultures mais de récents travaux ont démontré que la diversité des insectes pollinisateurs, c’est-à-dire les coléoptères, lépidoptères (papillons de jour et aussi de nuit), diptères (mouches) et syrphes (alliacées et ombellifères) augmente les rendements. Ce sont surtout les abeilles qui ont une relation mutualiste indissociable avec les fleurs », explique Bernard Vaissière, chargé de recherche à l’unité de recherche Abeille et environnement, à l’Inra d’Avignon.


Le chercheur a dressé le constat suivant : le rendement des cultures devenait dépendant de la diversité et de l’abondance des pollinisateurs à hauteur de 30 % en moyenne. « Dans la très grande majorité des plantes à fleurs, la pollinisation résulte de l’action de vecteurs physiques (vent, eau) ou biologiques (animaux) car ceux-ci peuvent transporter le pollen entre des individus génétiquement différents.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Méthaniser, pour mieux valoriser ses effluents
  En début d’année prochaine, une unité de méthanisation verra le jour à Sanxay. À sa tête, deux éleveurs qui cherchaient à…
Elise fabrique des tommes et des yaourts de brebis
  Elle est la première dans la Vienne à transformer le lait de brebis en fromages et en yaourts. Élise Breton est en finale du…
Les vêlages d’été, une bonne idée ?
Depuis une dizaine d’années, le Gaec Bodin concentre une partie de ses vêlages en été. Un choix qui lui permet de répondre à la…
Les veaux de boucherie, le projet idéal pour l’installation d’Alexandre
En découvrant sur le tard la production de veaux de boucherie, Alexandre Durand a réuni tous ses critères pour une installation…
Cochons d’Antran: de la vente directe et des gîtes
  Céline Bois, éleveuse de porcs à Antran, et Alexandre Thomas, formateur au lycée agricole de Montmorillon, ont lancé leur gamme…
Une vente qui ne fait toujours pas l’unanimité
  La vente d’une exploitation agricole de plus de 2000 hectares dans la Vienne revient dans l’actualité, avec le choix réalisé…
Publicité