Aller au contenu principal

Lait
Distributeurs et transformateurs renvoyés dos à dos par les éleveurs

Les transformateurs se disent victimes de la pression des GMS qui vendent à bon prix le lait UHT. Qui mange la marge qui devrait revenir aux éleveurs via un prix du lait à la hauteur des négociations interprofessionnelles ? Fnsea 79 et JA 79 demandent des comptes.

Alain Billerot (à gauche) et Christophe Limoges (à droite) en pleine discussion avec la responsable du rayon lait.
Alain Billerot (à gauche) et Christophe Limoges (à droite) en pleine discussion avec la responsable du rayon lait.
© C. P.

Cette fin de semaine, les sections syndicales laitières de la Fnsea 79 et des JA seront destinataires des factures acquittées par le magasin Leclerc de Parthenay. « MM Cogné et Trichet, responsables de la grande surface, s’y sont engagés », relaient Christophe Limoges, Guillaume Mandin, Thierry Jayat et Thomas Baudry. Mardi 8 novembre, vers midi, tous les quatre étaient reçus par les dirigeants du commerce. Leurs collègues, une trentaine d’éleveurs mobilisés à l’appel de leurs syndicats, expliquaient aux clients de l'enseigne la raison de leur présence dans les rayons. Sur le beurre de Surgères, le lait UHT mais également sur la bûchette de chèvre, les producteurs, au nom de la transparence, souhaitent prendre connaissance des prix d’achat du magasin. « Certaines de nos entreprises de transformation ne paient pas le lait à la hauteur de ce que le marché le permet aujourd’hui. Elles se disent victimes de la pression exercée par les distributeurs, toujours plus durs dans les négociations à la baisse. Nous venons constater en rayon le prix de vente au consommateur. Son niveau est une première indication qu’il faudra comparer au prix facturé par nos entreprises », expose Christophe Limoges.

Lire la suite en page 3 d'Agri79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Un collectif s'est constitué pour faire une offre de rachat de la Ferme de la Combe.
Adriers : une vente d'exploitation controversée

Membres de la Confédération Paysanne 86, adhérents de l'association des Prés survoltés, élus et particuliers : ils…

Roxane et Abdarrahman Wadih dans le food-truck : "Chez Wadih cheese naan".
Un food-truck aux saveurs indiennes débarque à Barbezieux
Abdarrahman Wadih lance son food-truck de naans, une spécialité de pain indien, à Barbezieux. Ouverture prévue le 13 mai.
Vendredi dernier, Hervé Jacquelin constatait que le niveau du Salleron était plutôt haut.
Hmuc : des objectifs inatteignables ?
Si l'étude Hmuc de la Creuse était appliquée, plusieurs rivières de la Vienne auraient déjà été en alerte. C'est le cas du…
Pascal Béhar et Flore Marquis commercialisent leur système sur internet et lors de salons spécialisés.
Faire le plein de bocaux sous vide
Elle cherchait un outil pour conserver les produits alimentaires. Il travaillait dans le monde de la cuisine et a une âme d'…
Pour Julien Dupuis, de l'Earl La Mardière à Saivres, la collaboration avec le restaurant O La Vache représente autant une amitié professionnelle forte qu'un débouché intéressant.
O' La vache, la belle histoire de l'éleveur et du restaurateur

La brasserie conviviale, zone Mendès-France à Niort, rouvrira le 3 juin. Depuis 2019, elle met à la carte de la viande…

Le site Soignon de Saint-Martin-de-Saint-Maixent arrive à saturation de sa capacité de production.
Eurial déménage son usine de fromages de chèvre

Le déménagement de l'usine Soignon de Saint-Martin-de-Saint-Maixent, appartenant à la coopérative Eurial (…

Publicité